Browse By

300.000 fidèles prient à Fatima, un an après le centenaire des apparitions

Des centaines de milliers de personnes ont fini dimanche leur pèlerinage à Fatima, où la Vierge Marie serait apparue à trois bergers le 13 mai 1917.

Quelque 300.000 catholiques ont achevé dimanche leur pèlerinage au sanctuaire de Fatima, dans le centre du Portugal, où le pape François avait canonisé un an plus tôt, à l’occasion du centenaire des apparitions, deux des trois bergers qui affirmaient avoir vu la Vierge. La cérémonie a été présidée par le cardinal chinois John Tong Hon. Durant son homélie, l’évêque émérite de Hong Kong a appelé les pèlerins rassemblés sur l’esplanade du sanctuaire à rester « ouverts et attentifs aux besoins des autres ».

Des pèlerins de 26 pays. « La foi nous incite à rechercher la liberté, la dignité, la justice, la responsabilité, elle fortifie notre désir de construire un monde plus juste et uni », a-t-il déclaré à la foule de croyants. D’après la tradition catholique, la Vierge Marie serait apparue à trois jeunes bergers à six reprises au cours de l’année 1917, la première le 13 mai. Selon les estimations du sanctuaire de Fatima, environ 300.000 pèlerins se sont réunis pour célébrer le 101e anniversaire des apparitions de la Vierge dans cette ville située à 130 kilomètres au nord de Lisbonne. Près de 150 groupes de pèlerins venus de 26 pays ont participé aux célébrations cette année.

Deux des trois bergers canonisés. L’an dernier, le pape François canonisait deux des trois petits bergers de Fatima, cent ans jour pour jour après leur première vision. Jacinta et Francisco Marto devenaient à cette occasion les plus jeunes saints de l’histoire de l’Église catholique qui ne sont pas morts en martyrs. Le souverain pontife argentin était alors le quatrième pape à effectuer le pèlerinage à Fatima après son prédécesseur Benoît XVI en 2010, Paul VI en 1967 et Jean-Paul II en 1982, 1991 et 2000. Ce dernier vouait une dévotion particulière à Notre-Dame de Fatima, convaincu qu’elle lui avait sauvé la vie lors de la tentative d’assassinat dont il avait été victime le 13 mai 1981, sur la Place Saint-Pierre à Rome, au cours de laquelle il avait été grièvement blessé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *