Browse By

A 9 mois de la présidentielle en RDC, les alliances se font et se défont

A 9 mois de la présidentielle du 23 décembre 2018 en République démocratique du Congo, le Palu d’Antoine Gizenga vient de mettre fin à son alliance avec la Majorité présidentielle. Les Lumumbistes entendent aligner leurs candidats à tous les niveaux aux prochaines élections.

Le Palu scelle bientôt une coalition avec l’UNC de Vital Kamerhe et le MLC de Jean-Pierre Bemba. Une nouvelle structure pour « quadriller » l’espace géopolitique congolais pour gagner les élections avec le MLC au Nord, l’UNC à l’Est et le Palu à l’Ouest.

De son côté, Bruno Tshibala a créé sa propre plateforme, en dehors du Rassemblement/Kasa-Vubu. Il s’agit de l’Alliance pour le Congo (APC), « une plateforme politique électorale en vue de participer ensemble, avec des forces politiques et sociales, aux prochaines élections », selon Me Tshibangu Kalala.

Au même moment, le premier ministre est désavoué par quelques partis membres du Rassemblement/Kasa-Vubu, pour comportement indigne à la primature.

De l’autre côté, le Rassemblement/Limete est en voie de se disloquer. Moïse Katumbi s’est retiré, créant ainsi « Ensemble », une grosse machine politique pour remporter les élections du 23 décembre 2018. Pierre Lumbi, n°1 du G7, et président du Conseil des sages du Rassemblement, fait partie de cette nouvelle structure créée par l’ancien gouverneur de l’ex Katanga.

Bien avant cela, Modeste Mutinga a quitté le MSR de Pierre Lumbi pour son propre parti, le Parti démocrate pour la gouvernance (PDG).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *