Browse By

Acquittement de Bemba : Kinshasa mécontent ?

Si des opposants tels que Moïse Katumbi ont favorablement accueilli la décision de la Cour pénale internationale (CPI), le gouvernement s’est abstenu de faire tout commentaire.

Il fallait s’y attendre. Tant le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement a toujours fait montre d’une extraordinaire célérité quand il faut réagir à des questions ayant trait à la vie de son pays.

>>> LIRE AUSSI : CPI : l’ancien chef de guerre congolais Bemba acquitté en appel

Et Lambert Mende Omalanga n’a pas trahi son trait de caractère quand il s’est agi de réagir à l’acquittement en appel de Jean Pierre Bemba ce vendredi. « Nous n’avons pas pour l’habitude de commenter les décisions de la justice, c’est notre ligne de conduite compte tenu de l’indépendance des cours et tribunaux (…..). Mais nous prenons acte d’autant plus que ce n’est pas un dossier qui nous concerne, ce sont les affaires qui ont trait à la vie de la République Centrafricaine (….). Une bonne nouvelle ou mauvaise nouvelle, je ne vous le dirai pas par déontologie gouvernementale parce que ça serait entrer dans un processus de jugement de valeur à l’égard d’une décision de justice », a déclaré le porte-parole du gouvernement.


Lambert Mende

Arrêté en 2008 à Bruxelles, Jean Pierre Bemba Gombo a été condamné en première instance en 2016 à 18 ans de prison pour les crimes de guerre commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre octobre 2002 et mars 2003 en République Centrafricaine où ses troupes avaient combattu aux côtés des soldats loyalistes la rébellion de François Bozizé. Mais, ce dernier avait finalement eu raison du régime d’Ange Félix Patassé.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *