Browse By

Addis-Abeba : blocage ou vers la libération définitive des passagers congolais d’Ethiopian Airlines

Après publication, en date du 5 juillet 2018, de l’article intitulé « Des passagers congolais d’Ethiopian Airlines en difficulté à Addis-Abeba » sur mediacongo.net, les choses ont évolué en faveur des compatriotes congolais qui sont prêts à obtenir gain de cause.

Le Collectif de commerçants du Grand Kivu (CCGK) et le Bureau d’Etudes BETUC Sarl ont écrit aux différentes autorités pour informer et demander l’intervention du gouvernement, personnellement d’Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo, ministre Délégué en charge des Congolais de l’étranger. Ce dernier, après analyse de la question et après réception de la représentation d’Ethiopian Airlines à son cabinet, a dépêché une mission collective en date du 29 juillet 2018 à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour prendre contact avec les autorités Éthiopiennes pour le règlement du contentieux concernant les deux compatriotes congolais, à savoir Balemba Machara Janvier du Sud-Kivu, arrêté depuis le 9 juin, et Kasereka Sadiki Muthange du Nord-Kivu, arrêté le 1er juillet 2018, tous en transit à Addis-Abeba, logés sans visas par la compagnie Ethipian Airlines en partance pour la Chine.

La mission collective (Gouvernement et Opérateurs économiques), en collaboration avec l’ambassade de la RDC à Addis-Abeba, et principalement l’implication de l’ambassadeur Jean-Léon Ngandu Ilunga, le gouvernement Ethiopien, par son Procureur Général, a annulé et déclaré clos et renvoyant aux archives les dossiers de Balemba MAcbara et Kasereka Sadiki pour innocence d’être entrés en Ethiopie à cause du programme de la compagnie Ethiopian Airlines et non par volonté. De plus, ils n’avaient pas de visas de transit, si ce n’est un document d’hôtel remis par la compagnie. Surtout qu’ils n’avaient aucune intention de séjourner à Addis-Abeba, en Ethiopie.

C’est ainsi que les deux compatriotes congolais vont recouvrir leur liberté. Deux semaines plus tard, ils ont reçu le remboursement de l’argent de la caution. Mais il se pose toujours un sérieux problème sur la récupération de leurs fonds de commerce toujours en confiscation.

Le Collectif des commerçants du Grand Kivu (CCGK), le Collectif des opérateurs économiques de la R.D Congo (COE/RDC), le Bureau d’études et de commerce (BETUC Sarl), en collaboration avec la ligue des Opérateurs économiques congolais (LOEC ASBL), sollicitent plus d’implication du gouvernement pour la libération de fonds de commerce de ces deux compatriotes congolais.

Kinshasa est donc appelé à résoudre définitivement ce problème répétitif des arrestations arbitraires des opérateurs économiques congolais en transit et logés en Ethiopie suivant le programme d’Ethiopian Airlines. L’exécutif central que dirige Bruno Tshibala souhaite une tripartite Kinshasa-Addis-Abeba-Ethiopian Airlines pour une solution pérenne.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *