Browse By

Afrique du Sud: La CCRSA n’encourage jamais les incivilités des réfugiés et demandeurs d’asile !

Par Freddy Mulongo, dimanche 17 novembre 2019  Freddy Mulongo-Réveil FM International

freddy-mulongo-ccrsa-1

Prétoria rien ne va plus pour des réfugiés et demandeurs d’asile qui demandent à être délocalisés de l’Afrique du Sud. Craignant l’Afrophobie et la négrophobie des sud africains, certains qui faisaient le sit-in devant le bureau de HCR n’ont pas exister à escalader les murs pour se retrouver dans l’enceinte même du HCR. Il y a deux semaines, Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke, président de la CCRSA s’était rendu à Prétoria pour calmer les réfugiés, il a fallu se faire lyncher. Les autorités religieuses qui s’étaient rendu à l’Eglise Méthodiste Cap Town où logent des réfugiés et demandeurs d’asile ont été copieusement rossé. Ils ont refusé de porter plainte. Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke a répondu à nos questions.

freddy-mulongo-ccrsa-4

1. Réveil FM International: Pourquoi les réfugiés et demandeurs d’asile ont-ils escaladé le mur de HCR à Prétoria ?

Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke: Sachant que la justice sud-africaine avait tranché en faveur des citoyens du quartier résidentiel de Brooklyn qui demandaient aux réfugiés et demandeurs d’asile de mettre fin à leur campement devant le bureau de HCR à cause de l’insalubrité qui avait élu domicile dans leur quartier et les odeurs nauséabondes. La police avait sommé les réfugiés et demandeurs d’asile de quitter cet endroit avec l’ordre du juge leur demandant de prendre leurs dispositions dans un délai de 3 jours. Malheureusement les choses ne sont pas passés comme convenu… les réfugiés et demandeurs d’asile vont préféré escalader le mur de HCR pour s’abriter dans l’enceinte en lieu et place de quitter comme la justice sud-africaine l’avait décidée.

freddy-mulongo-ccrsa

2. Réveil FM International: Combien sont-ils à faire le sit in devant le bureau de HCR à Prétoria ?

Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke: Les réfugiés et demandeurs d’asile étaient estimés à environ 500 y compris femmes et enfants. Ce sont les réfugiés des nationalités africaines et asiatiques (Bangladesh), qui viennent de différentes villes de la province de Gauteng et des provinces avoisinantes qui sont venus répondre à l’appel des leaders de ce mouvement qui a élu domicile dans l’enceinte du bureau de HCR Pretoria.

freddy-mulongo-ccrsa-2

3. Réveil FM International: Nous apprenons que certains demandeurs d’asile ont battu des chefs religieux qui étaient venus à leur rencontre ?

Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke: C’est vraiment une triste nouvelle qui nous a bouleversé et affecté quand nous avions appris cela. Nous compatissons à ce qui est arrivé aux dirigeants religieux qui n’ont pas hésité d’ouvrir grandement leurs portes pour leur offrir un abri alors qu’ils venaient d’être expulsés avec brutalité par la police devant le bureau de HCR Cape Town. Nous en appelons aux réfugiés et demandeurs d’asile d’avoir de la retenue et de se conformer aux normes du pays d’accueil, car les réfugiés ont non seulement pas des droits mais aussi des devoirs.

4. Réveil FM International: Quelle est la position de la CCRSA ? Encouragez-vous la violence des réfugiés et demandeurs d’asile ? Pourquoi les réfugiés et demandeurs d’asile à Prétoria se comportent en inciviques ? Qu’est ce que qui justifie leurs violences ?

Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke: Notre position est celle de condamner ce comportement odieux… Jamais la CCRSA peut encourager ou cautionner toutes formes de violence car dans nos principes, la CCRSA ne favorise pas L’INCIVISME.

La CCRSA a élevé le ton quand elle a constaté avec amertume d’ailleurs, le débordement et la récupération de certaines personnes malveillantes dans cette démarche des réfugiés et demandeurs d’asile qui manifestaient pour leur protection contre les attaques xénophobes et afrophobes. Ce sont certains parmi les leaders de ce mouvement qui ont induit en erreur certains réfugiés et demandeurs d’asile… j’aime beaucoup cette maxime qui dit: « il n’y a pas des mauvaises troupes il n’y a que des mauvais chefs ». Fin de citation. Nous condamnons ces leaders qui ont manipulé dans le mauvais sens certains réfugiés et demandeurs d’asile à l’esprit faible. Voilà ce que ça produit aujourd’hui. Nous déplorons ce rôle néfaste joué par ces gens mal intentionnés qui ont voulu faire de la récupération dans cette affaire.

5. Réveil FM International: Pourquoi les réfugiés et demandeurs d’asile à Prétoria se comportent en inciviques ? Qu’est ce que qui justifie leurs violences ?

Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke: Il n’y a rien qui puisse justifier l’incivisme mais ce qui explique ce manque de civisme est le traumatisme ou encore la frustration à mon humble avis. Car ce sont des personnes qui venaient d’une situation chaotique, des terreurs, de la peur de la xénophobie et qui pensaient qu’elles allaient trouver une solution rapide et durable auprès de HCR. Alors qu’ils pensaient qu’en s’en adressant au HCR, elles trouveraient une solution satisfaisante à leur problème. Arrivées là aussi, il n’y en rien! Et le gouvernement sud-africain s’est mis aussi à les traquer, à les malmener, à rajouter encore la souffrance sur celles qu’elles avaient déjà … Voilà ce qui peut expliquer leur comportement mais l’incivisme reste injustifiable.

freddy-mulongo-charliemingiedix

Jephthé Charlie Mingiedi Mbala N’zeteke, président de la CCRSA

Pour comprendre la démarche pacifique du président de la CCRSA, il faut se référer à son allocution le jour de son élection. En effet, le dimanche 31 Mars 2019, dans la mégapole Johannesburg, est née une mégastructure, qui s’est donnée pour mission entre autre d’unir un maximum de Congolais vivant en Afrique du Sud en les réconciliant avec eux-mêmes, de valoriser la culture Congolaise et de favoriser l’intégration des Congolais en Afrique du Sud.

Les initiateurs de la CCRSA (la Communauté Congolaise de l’Afrique du Sud) ont eu à constater que malgré une population croissante, la communauté Congolaise en Afrique du Sud n’est pas visible et elle est quasiment absente des médias sud-africains. Les nouvelles concernant la communauté ne sont même pas diffusées au sein de la communauté.

Sans oublier le fait que les Africains, et les Congolais pour le cas qui concerne la CCRSA, vivent actuellement des moments difficiles en Afrique du Sud, et une communauté Congolaise visible, unie, dynamique, intégrée et forte pourrait a coup sur être un refuge pour ses membres et aussi un bouclier de protection.

Ainsi, la CCRSA se propose d’être le trait d’union entre les Congolais de l’Afrique du Sud par des conférences, des activités de réseautages et l’implication des membres dans des causes qui tiennent à cœur les Congolais d’Afrique du Sud.

La communauté Congolaise d’Afrique du Sud souffre énormément de l’existence de nombreuses fractures dans son sein. Ces fractures sont un frein à l’unité.

La CCRSA se veut donc être porteuse d’espoir de la capacité des Congolais à prendre en main leur destin et à dépasser, avec sagesse et pragmatisme, ses fractures pour construire une communauté harmonieuse et dotée d’un futur viable.

L’initiateur de ce projet et de ce défi est le compatriote Anderson Kongolo, un congolais qui réside à Johannesburg. Pour commencer, cette structure s’est dotée d’un tout petit bureau avec comme président monsieur Charlie Jephté Mingiedi Mbala et comme vice-président monsieur Laurent Tutu.

Voici l’allocution du président de la CCRSA-31 mars 2019.

Mesdames et messieurs,

Distingués invités,

Chers compatriotes,

Je vous salue au nom de notre bureau provisoire et à mon nom propre. C’est une chance pour moi, et je le fais avec beaucoup d’émotions, de pouvoir vous rencontrer à l’occasion de cette réunion. En effet, je suis comme vous, un congolais à l’étranger, ayant quitté notre pays pour trouver refuge dans ce pays qu’on appelle la nation Arc-en-ciel, en citoyen qui connait donc les problèmes auxquels vous êtes confrontés au quotidien, mais qui connait aussi cette chance qui est la vôtre de relever le défi et d’avoir fait un choix.

Vous avez fait un choix qui est l’Afrique du sud. Un pays qui a beaucoup d’opportunités. Un pays qui nous donne un exemple exceptionnel, qui a su opérer une réconciliation magistrale. Et cette réconciliation que nous voulons voir au sein des congolais, ici en Afrique du Sud. Plusieurs d’entre nous ne croient plus à ce miracle, car disent-ils :  » les congolais ne parviendront jamais à vivre dans l’harmonie ». Je m’en vais rendre hommage à celui qui a fait en sorte que la commission vérité et pardon puisse aboutir, cet homme s’appelait Nelson Mandela Madiba.

Car sans la vérité et le pardon, on ne pourra jamais bâtir une nation.

Distingués invités, chers compatriotes!

Notre communauté a aussi grandement besoin de ces deux piliers pour exister et résister. Je salue tous ceux qui s’engagent au service d’idéaux sociaux. Notre communauté que nous voulons structurée, se veut être apolitique, pour éviter des tensions inutiles que nous avons observé dans le chef des congolais.

La communauté congolaise RSA se veut être la communauté des communautés de tous les congolais vivant en Afrique du Sud; Elle ne vient pas écraser les associations existantes, mais elle veut juste une synergie entre congolais.

Distingués invités,

Chers compatriotes !

Je sais que plusieurs d’entre vous diront que cette tâche ressemble aux 12 travaux d’Hercule, mais laissez moi dire qu’avec la volonté de tous, nous parviendrons à faire comme les autres. Pourquoi pas plus que les autres? Vous êtes tous autant des ambassadeurs de notre pays, partout où vous avez élu domicile dans ce pays d’accueil.

Distingués invités , chers compatriotes !

Ne confondons pas la communauté au refuge, car toute personne est libre de choisir un pays pour créer un environnement paisible. Vous êtes réfugié, vous êtes expatrié, je vous prie de vous sentir à l’aise dans cette structure communautaire.

Nous voulons travailler dans l’esprit des fourmis pour trouver les voies et moyens de sortir la tête haute dans ce pays d’accueil et surtout laver notre image terni…

Votre présence, votre engagement ici, en Afrique du Sud c’est véritablement une chance pour ceux qui viendront après vous ouvrir de nouveaux chemins.

C’est la raison pour laquelle, nous vous demandons de nous accepter et de nous donner la chance de travailler d’un commun d’accord pour le bien être du congolais.

Distingués invités, chers compatriotes !

La communauté congolaise RSA, ne vient pas favoriser la fainéantise ni l’incivisme mais elle vient pour consolider les compétences acquises pour l’intérêt individuel du congolais dans la grande communauté.

Les sud africains ont franchi des étapes extrêmement difficiles. Ils ont réussi dans la dignité et dans le rassemblement à les franchir en préservant cet enthousiasme et cette volonté.

On n’invente plus la roue, alors faisons comme les autres pour réussir aussi.

Distingués invités , chers compatriotes!

Si, Israël est fort aujourd’hui, c’est par sa diaspora, nous sommes une grande diaspora, et nous pouvons faire plus pour notre pays, là où nous avons élu domicile.

Nous voulons bâtir et non détruire notre communauté, je lance ici un appel à toute personne qui a une pensée négative d’abandonner cette voie, et de nous rejoindre pour le bien commun de tous les congolais ici en Afrique du Sud.

Distingués invités, chers compatriotes !

Ce n’est pas le bureau provisoire qui restera définitif mais c’est vous, qui choisirez vos dirigeants par une élection transparente et apaisée. Nous vous demandons de nous faire confiance, en nous accordant un mandat de 6 mois renouvelable une fois, si et seulement si, il y a cas de force majeure.

Distingués invités, chers compatriotes !

Donc merci à vous tous d’avoir répondu à ce rendez vous, merci de rendre la RDC plus grande par sa diaspora, parce que Je sais que beaucoup d’entre vous sont engagés dans des actions humanitaires , dans les actions économiques et dans les actions sociales, et c’est ce qui est le socle de cette structure qui est le bien de tout congolais vivant ici. C’est vrai qu’un geste, une présence, une affection, un témoignage de solidarité, ça change le regard qu’on peut porter sur une telle structure.

Distingués invités, chers compatriotes!

Pour tout cela, je voulais vous dire merci pour vous, pour vos familles, pour vos enfants qui naissent et grandissent ici et qui font que notre pays est plus riche de votre présence, du risque que vous prenez et des voies que vous ouvrez pour nous et pour l’avenir. Merci du fond de cœur.

Sachez que la communauté congolaise est une et indivisible.

Que vive la communauté congolaise RSA ! Vive la RDC !

Je dis et je vous remercie !

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *