Browse By

Archidiocèse de Kinshasa : Mgr Fridolin Ambongo présenté aux fidèles

Monseigneur Fridolin Ambongo, archevêque coadjuteur de Kinshasa a été présenté ce dimanche 11 mars aux chrétiens catholiques de l’archidiocèse de Kinshasa. Cette présentation est intervenue au cours d’une célébration eucharistique en la cathédrale Notre Dame du Congo à laquelle plusieurs acteurs politiques notamment le président du Sénat, les ministres des Transports, du Commerce extérieur, des Relations avec le Parlement…

Mgr Fridolin Ambongo a ainsi procédé à la prise de possession canonique de sa charge d’archevêque coadjuteur de l’Archidiocèse de Kinshasa.

Arrivé dans la capitale congolaise samedi 03 mars 2018 en provenance de l’archidiocèse de Mbandaka-Bikoro dont il était pasteur, Mgr Fridolin Ambongo va assister le cardinal Laurent Monsengwo de la même manière qu’un évêque auxiliaire. Mais, il jouit en outre du droit de succession : lors de la vacance du siège épiscopal, lorsque le pape accepte la démission de l’archevêque ou à la suite du décès de celui-ci, il devient archevêque du lieu.

« Proclamer aux captifs la délivrance »

« Si je dois décrire ma mission comme je l’entends, j’emprunterai les paroles du prophète Esaïe : l’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés », c’est la déclaration de Mgr Fridolin Ambongo, coadjuteur de l’archevêque de Kinshasa, lors de sa prise de fonction ce dimanche 11 mars dans l’Assemblée.

Un clin d’œil biblique qui ne manque pas de faire un parallèle avec la situation politique dans le pays. Au cœur des négociations qui ont abouti à l’accord de la Saint Sylvestre, Fridolin Ambongo n’a jamais hésité d’user de sa position à la CENCO pour dénoncer la classe politique. On se rappelle notamment de sa menace d’appliquer un plan B censé obliger les acteurs politique à mettre fin à la crise et aux souffrances de la population.

Nommé par le Pape François comme le coadjuteur de l’archevêque de Kinshasa, Mgr Ambongo devra en principe prendre la relève du redoutable Cardinal Monsengwo.

Il va aussi travailler avec les trois évêques auxiliaires de Kinshasa en l’occurrence Messeigneurs Edouard Kisonga, Jean-Pierre Kwambamba et Donatien Bafuidinsoni.

Le Pape François a nommé le 06 février Monseigneur Fridolin Ambongo Besungu, archevêque coadjuteur de l’Archidiocèse de Kinshasa, en le transférant du siège de Mbandaka-Bikoro. L’archevêque promu est actuellement vice-président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, (CENCO). Il va aider le Cardinal Monsengwo, archevêque métropolitain, dans sa mission pastorale à Kinshasa.

Il convient de noter que le Saint-Père n’a pas encore accepté la démission de Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya, 78 ans et membre du C9, ce collège de neuf cardinaux qui aident le successeur de Saint Pierre dans le gouvernement universel de l’église Catholique romaine.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *