Browse By

Category Archives: Politique

Kinshasa : le gouverneur Kimbuta autorise le meeting de l’UDPS

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a autorisé le meeting de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), programmé mardi 24 avril à la place Sainte Thérèse de la commune de N’djili. Dans une correspondance du 23 avril, il dit

En attendant le choix du Parti lumumbiste unifié -PALU-, le nouveau regroupement politique électoral, Unis pour la République -URép-, dont la sortie officielle est intervenue vendredi 20 avril au Centre des handicapés, dans la commune de la Gombe, a désigné Adolphe Muzito comme son candidat à la présidentielle de 2018. Homme d’Etat, inspecteur des Finances pendant plusieurs années, cadre du PALU, ministre honoraire du Budget et député national élu de Kikwit aux législatives de 2011, Adolphe Muzito a été Premier ministre de 2008 à 2010, en remplacement d’Antoine Gizenga, qui a démissionné le 25 septembre 2008. Composée d’une vingtaine de partis politiques, l’URép s’inspire du modèle Kabila. Quoi qu’initiateur du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD-, Kabila, aux élections de 2006 et 2011, a été porté par la Majorité présidentielle. La charte du 10 mars 2018 de l’URép est un tremplin populaire pour le lancement d’un programme ambitieux et pragmatique. Un programme de conquête, d’organisation et d’exercice du pouvoir-service, en vue de la transformation de la RD-Congo et de sa mise en valeur pour la réalisation de son destin continental. L’URép où l’on reconnait des personnalités comme Bofasa Djema, Mfumu Ntoto, Barthelemy Botswali et autres a pour objectif de réunir les dignes filles et fils de la RD-Congo pour la sauvegarde de son unité et de son intégrité. Le regroupement focalise ses objectifs sur la détermination à faire élire le candidat URép à la prochaine élection présidentielle et à gagner la majorité à l’Assemblée nationale, au Sénat, aux Assemblées provinciales et aux autres assemblées délibérantes. Ce, pour former les gouvernements provinciaux et locaux, afin de mettre en œuvre le programme commun du gouvernement. Il compte mettre en place, après la victoire électorale, un gouvernement représentatif des forces membres de la plateforme, chacune selon son poids électoral et sa contribution politique, sans préjudice de la représentativité nationale. L’URép souhaite également promouvoir un nouveau leadership basé sur l’excellence, l’expertise, le mérite en intégrant l’homme, la femme ainsi que la jeunesse, afin de faire bénéficier au pays le maximum des compétences disponibles en son sein. Pour relever les défis précités, l’URép s’inscrit dans la perspective de la mise en place d’une plateforme plus large, en prenant contact avec plusieurs forces sociales et politiques, dont le PALU. Quant aux forces sociales, le regroupement est en contact avec l’« Université populaire », une initiative citoyenne d’Adolphe Muzito, cadre compétent et intègre, consistant à placer le peuple au cœur de la gestion de la cité. « Nous discutons également avec les églises, syndicats patronaux et des travailleurs pour leur vendre notre projet et élargir notre base sociale et politique », signale Charles Bofasa Djema, président d’URép. Et de poursuivre : « Notre objectif est non seulement de porter ensemble une vision plus ambitieuse pour la RD-Congo, mais aussi de trouver un oiseau rare qui conduira avec nous le projet de ladite vision. » Pour l’URép, son candidat à la présidentielle devra répondre au profil suivant : avoir une expérience avérée en politique intérieure et extérieure, c’est-à-dire, avoir exercé les plus hautes fonctions exécutives de l’Etat et être en bonne relation avec le monde extérieur ; être un homme de dialogue et rassembleur ; maitriser les enjeux et défis auxquels fait face la République ; être capable de défendre les intérêts du peuple RD-congolais contre toute force extérieure et faire gagner les candidats députés URép à tous les échelons. En analysant le portrait robot d’un candidat à la présidentielle proposé par l’URép, on comprend directement que les yeux sont fixés sur Adolphe Muzito qui remplirait tous ces critères. Muzito compterait, non seulement sur l’URép, mais aussi et surtout sur la base solide du PALU qui lui fait confiance à travers le pays. « L’URép a fait un diagnostic exhaustif, au chevet d’un malade agonisant, la RD-Congo, pour conjurer l’équipe de ses médecins patriotes volontaires et bénévoles, où qu’ils se trouvent, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du territoire national, à sauver la patrie en danger », déclare Bofasa Djema.

En attendant le choix du Parti lumumbiste unifié -PALU-, le nouveau regroupement politique électoral, Unis pour la République -URép-, dont la sortie officielle est intervenue vendredi 20 avril au Centre des handicapés, dans la commune de la Gombe, a désigné Adolphe Muzito comme son candidat

Adolphe Muzito candidat désigné de l’UREP

En attendant le choix du Parti lumumbiste unifié -PALU-, le nouveau regroupement politique électoral, Unis pour la République -URép-, dont la sortie officielle est intervenue vendredi 20 avril au Centre des handicapés, dans la commune de la Gombe, a désigné Adolphe Muzito comme son candidat