Browse By

CENI-CNSA-Gouvernement : qui est censé convoquer la tripartite? Tshibala convoque, Olengankoy boude et annonce la vraie tripartite

Depuis un certain temps, le président du conseil national de suivi de l’accord et du processus électorale, CNSA, et le premier ministre se regardent en chien de faïence. Sans vergogne, ces derniers amènent leurs querelles intestines dans la gestion des affaires d’État. Sacrilège!
En date du 28 mai 2018, Bruno Tshibala a convoqué une tripartite CENI-CNSA-Gouvernement afin d’évaluer l’accord de la Saint Sylvestre et surtout tirer une conclusion sur l’enrôlement des congolais de l’étranger qui devient hypothétique et pour lequel la CENI avait saisi le parlement pour solliciter la révision de la loi électorale.
A la surprise de tout le monde, le Président du CNSA n’a pas répondu à cette réunion.

En réaction, Joseph Olengankoy qui promet pour bientôt la « vraie Tripartite », explique via un communiqué lu mardi devant la presse que Bruno Tshibala n’a pas qualité de convoquer cette réunion pour évaluer le processus électoral.
Le rapporteur du CNSA, Valentin Vangi qui a lu ledit communiqué a appelé au respect de l’Accord de la Saint Sylvestre.
« L’accord a recommandé au CNSA de s’acquitter de son devoir d’organiser des réunions d’évaluation du processus électoral au moins une fois tous les deux mois. Donc, ici, en toute logique, c’est la personne qui évalue qui doit convoquer la rencontre, pas celle qu’on doit évaluer », a-t-il indiqué.

Il rappelle par ailleurs que le 30 janvier dernier, le président du CNSA avait déjà écrit au gouvernement et à la CENI pour inviter les deux parties à la réunion tripartie. « Il a renouvelé sa correspondance le 20 février et en mars, sans obtenir de suite ».

Pas plus tard qu’hier, quelques ministres issus du Rassop Kasa-Vubu ont dans une déclaration devant la presse, annoncé la destitution de Joseph Olengankoy du Conseil de sages du Rassop en désignant Bruno Tshibala comme président a.i.

Alors question : qui est censé convoquer la tripartite? Au regard de l’accord signé le 31 décembre 2016, ce pouvoir revient au Président du CNSA.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *