Browse By

Cinq militants de Filimbi déférés au parquet et écroués

Les cinq militants de Filimbi détenus depuis cinq mois sans avoir été présentés à un juge ont été déférés au parquet de la Gombe ce mercredi 6 juin à Kinshasa et écroués. Selon leur avocat maître Jacquemain Shabani, ils ne savent toujours pas ce qui leur est reproché ni ce que contient le dossier. Le procureur n’étant pas là, c’est seulement ce jeudi que le dossier sera confié à un magistrat, explique l’avocat qui compte demander leur remise en liberté provisoire.

C’est une avancée, se réjouit maître Jacquemain Shabani. Après cinq mois, ses clients « sortent du secret » et entrent dans une procédure judiciaire « conforme aux lois de la République » puisqu’ils vont être entendus par un magistrat du Parquet.

L’avocat nous rappelle que selon lui, ses clients ont « fait l’objet d’une arrestation arbitraire » mais surtout d’une « détention qui viole toutes les règles de droit ».

Pour rappel, Carbone Beni, coordonnateur de Filimbi et quatre de ses camarades ont été arrêtés alors qu’ils sensibilisaient la population à Kinshasa sur les enjeux de la marche lancée par le comité des laïcs catholiques contre le maintien au pouvoir du président Kabila. Au début du mois, après plusieurs mois passés au secret à l’Agence nationale des renseignements, avec ses camarades, Carbone Beni qui souffrait entre autres d’une crise d’appendicite a pu être soigné.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *