Browse By

Décès de Kassé Mady Diabaté, la voix lyrique du Mandingue

La culture malienne en deuil. Kassé Mady Diabaté, l’un de ses plus grands ambassadeurs s’en est allé ce jeudi des suites d’une longue maladie.

L’Afrique pleure depuis la soirée de jeudi Kassé Mady Diabaté, décédé dans une clinique de Bamako à l‘âge de 69 ans. Artiste et griot reconnu au-delà des frontières maliennes, Kassé Mady Diabaté a bercé l’Afrique de ses mélodieuses symphonies pendant plusieurs décennies.

Fils d’un cultivateur et d’une ménagère, l’artiste devient dans les années 70 l’une des vedettes les plus en vue de la scène musicale malienne avec des groupes comme Las Maravillas de Mali ou encore le National Badéma. S’en suit alors une carrière solo tout aussi flamboyante, sous la direction du défunt producteur Ibrahima Sylla. Fruits de cette collaboration, les albums Fodé et Kéla.

Celui que l’on surnommait « la voix d’or du Mali » conjuguera de nouveau avec le succès grâce à des albums comme Taj Mahal Kulanjan, celui du Symmetric Orchestra conduit par son cousin Toumani Diabaté, le Jama Ko de Bassekou Kouyaté… où l’artiste exprima tout son lyrisme au point d‘être comparé à son grand-père Bintoufama Diabaté, déjà surnommé Kassé Mady « pleure Mady » en Malinké, Mady étant un diminutif régional de Mohammed).

Mais dès le début des années 2010, les galères s’enchaînent pour le célèbre griot. Avec la crise au Mali née de l’insurrection djihadiste dans certaines régions du pays, le gouvernement a interdit toutes les manifestations (mariages, baptêmes, circoncisions etc.). Un sérieux handicap pour les griots qui gagnent leur vie en faisant l‘éloge des personnes qui les sollicitent. Il a également dû conjuguer avec une vicieuse maladie qui a sérieusement entamé son état de santé.

Malgré tout, Kassé Mady Diabaté a pu exaucer un dernier vœu avant son départ, celui d’offrir à nouveau sa voix de Rossignol à l’Afrique à travers un projet porté par le label No Format de Laurent Bizot. Il en a laissé une empreinte sur l’album Kiriké, où il se fait accompagner par le joueur de kora Ballaké Sissoko et le violoncelliste Vincent Ségal.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *