Browse By

Haut-Katanga : le mandat politique de la MONUSCO expliqué aux députés et ministres provinciaux

Le mandat politique de la MONUSCO met notamment l’accent sur l’appui à la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral, a affirmé l’officier de la division politique de la Mission onusienne, Marilyn Ngum Fru. Il a fait cette déclaration, mardi 15 mai à Lubumbashi, lors du lancement d’une série de discussions à l’intention des députés et membres du gouvernement provincial du Haut-Katanga. Il leur est expliqué le mandat politique de la Mission onusienne, conformément à la nouvelle résolution 2409 du Conseil de sécurité de l’ONU.

Selon Marilyn Ngum, il s’agit, d’une part, d’apporter une assistance technique et un soutien logistique aux opérations électorales. D’autre part, la résolution souligne que la MONUSCO a le rôle de promouvoir un processus électoral inclusif, crédible et transparent, via les bons offices du Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC.

En dehors du mandat politique, les discussions ont aussi concerné le volet lié à la protection des civils. A ce sujet, le chef de bureau de la MONUSCO à Lubumbashi a expliqué aux participants, que les chapitres 2 et 3 de la résolution du Conseil de sécurité précisent que, lorsqu’il s’agit de la protection des civils, la Mission de l’ONU intervient en appui au gouvernement congolais.

De leur côté, les participants ont jugé négatif le bilan de l’appui de la MONUSCO. Ils ont notamment parlé des calamités et hécatombes que vivent les populations congolaises.

Les députés provinciaux et autorités du Haut-Katanga estiment que la MONUSCO est passive, mais vise seulement le 23 décembre 2018, date prévue pour les élections.

Cette discussion a réuni plus d’une cinquantaine de députés et membres du gouvernement provinciaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *