Browse By

Jean-Marie Kassamba : c’était prévisible. Le FCC ne pouvait pas gagner l’élection avec Shadary. Le président de la République avait opéré un très mauvais choix

DE NOS SOURCES PROCHES DU CABINET DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET MÉDIAS…

…nous apprenons en ce début d’après-midi de ce dernier jour de l’année 2.018 que le ministre Lambert Mende est dans tous ses états et se trouverait depuis 11h27 minutes à Kingakati.

Pour cause, le comportement du patron de télé 50, Jean-Marie Kassamba qui tacle Kabila en disant à qui veut l’entendre depuis la fin des votes que: « c’était prévisible. Le FCC ne pouvait pas gagner l’élection avec Shadary. Le président de la République avait opéré un très mauvais choix ».

Ce responsable de Presse proche du pouvoir, Jean-Marie Kassamba fonde son argument sur le fait que Joseph Kabila avait opéré un très mauvais choix. Shadary dit – il : « n’a pas fait l’unanimité au sein même du FCC moins encore de la population malgré les fortes sommes de 300.000 dollars $ déversées individuellement par chaque ministre et destiné à donner aux populations lors de meetings.

Le chef l’avait choisi de manière unilatérale. Normal qu’il soit battu aujourd’hui par Fayulu avant d’indiquer : le chef pouvait choisir quelqu’un d’autre. Par exemple Matata ou Okitundu ».

En dernière minute pendant que nous clôturons le minutage de ce papier, nous on nous apprends de Kinshasa que la panique secoue Kingakati dans la perspective de la victoire de Martin Fayulu: Kabila convoque son État-major
Ainsi, vacradio nous renseigne avoir que sous les recommandations de Leïla de la Monusco qui soutient Kabila, il y a presentement une réunion avec Maitre Nkulu, Kalev, François Beya, Nangaa, She Okitundu, ATM, John Numbi, Lambert Mende et deux blancs ( peut être Libanais ?) . Kabila a peur de faire proclamer Shadary car c’est complètement raté. La Sadc n’est pas satisfaite.

Voilà où on en est quand il faut tromper les peuples, le bâillonner, corrompre ses élites et confisquer le pouvoir d’Etat. La parole libère. Espérons que cette vérité libérera notre compatriote Jean-Marie.

Les proches du journaliste que nous avons contacté à Kinshasa et en France n’ont pas daigner s’exprimer sur le fond de la déclaration se limitant à nous dire qu’ils craindraient pour la sécurité de leur parenté.

Après vous avoir annoncé ce qui précède, je promets de vous présenter mes Vœux le soir car en cette mi-journée, mon esprit est au Congo-Kinshasa aux côtés de mes compatriotes. C’est le soir que j’aurai en effet si je dois mettre des champagnes au frais ou pas pour minuit.

WL
Le Notable du Sankuru

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *