Browse By

Kolwezi : 22 présumés miliciens Kamuina Nsapu poursuivis pour crimes de guerre

Le procès des vingt-deux présumés miliciens Kamuina Nsapu, arrêtés en 2017 dans le territoire de Kapanga dans le Lualaba, doit se poursuivre vendredi 8 juin devant le tribunal militaire de garnison de Kolwezi. Ils sont poursuivis pour crimes de guerre, mouvement insurrectionnel et terrorisme.

La première audience de ce procès a été consacrée, mardi dernier, à l’identification des prévenus. Parmi ces derniers figurent deux policiers déserteurs. Un chef du village du nom de Kalamb Kazemb est également poursuivi pour crime de guerre par l’enrôlement d’enfants et le chef de groupement de Kanyi Chin, pour terrorisme et mouvement insurrectionnel.

De vingt-deux prévenus, seuls neuf étaient assistés par sept avocats qu’ils se sont eux-mêmes choisis. Le tribunal a donc demandé que des avocats soient commis d’office pour les treize autres. Pour la bonne administration de la justice, deux interprètes ont aussi été commis d’office.

En avril 2017, le territoire de Kapanga dans la province du Lualaba fut le théâtre d’incursions des présumés miliciens Kamuina Nsapu en provenance de la province voisine du Lomami. Ainsi, plusieurs groupements avaient été attaqués à l’aide d’armes blanches, fusils de chasse traditionnels et même d’armes de guerre. Les attaques se sont déroulées notamment dans les groupements Tshiying, Kambamb, Mwan Mulam, Kampumb, Tembo et Mutomb a Tshibang.

Plus de seize mille personnes avaient fui leurs villages pour trouver refuge dans les localités environnantes et d’autres en brousse. Lors de ces incursions, ces miliciens auraient commis plusieurs exactions, dont les exécutions sommaires, les pillages et incendies des villages, l’enrôlement forcé des mineurs et autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *