Browse By

La CENI à l’abbé Nshole : la confiance est la conséquence de la transparence du processus électoral de la CENI

La Cellule de communication de la Commission électorale nationale indépendante estime que la polémique sur la prétendue mission de la CENI, consistant à créer la confiance, est inappropriée.

Pour Marie-France Idikayi, Conseillère Principale en Communication du Président de la CENI, qui réagissait dimanche 1er juillet aux propos du secrétaire général de la conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), l’abbé Donatien Nshole, rapportés par 7SUR7.CD,  » la mission première de la CENI est de conduire tout processus électoral et référendaire en RDC, d’après l’article 211 de la Constitution”; et non de créer la confiance qui est une conséquence de la transparence avec laquelle le processus électoral est conduit conformément à la loi.

»La confiance résulte de la transparence et du respect des normes et standards en la matière », explique Marie-France Idikayi.

Ce à quoi la CENI s’est engagée et s’applique conformément à la constitution et à la loi électorale, soutient-elle.

Encore faut-il, pour que la confiance s’installe durablement et le plus largement possible, que tout le monde soit de bonne foi, poursuit-elle.
Or cela n’est toujours pas le cas, se désole-t-elle.

Le président Corneille Nangaa et l’ensemble des membres de la CENI travaillent pour que le processus électoral soit le plus transparent possible et le plus apaisé possible, assure MF Idikayi.

Pour rappel, l’abbé Nshole avait déclaré que
« le premier rôle de la CENI c’est de créer la confiance, parce que si les élections sont mal organisées ça peut emmener à des troubles. Les propriétaires des élections c’est les électeurs et non la CENI…».

Corneille Nangaa avait lors de son intervention sur Rfi déclaré « que son rôle c’est d’organiser les élections et non de créer la confiance ».

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *