Browse By

La RDC est dans la dernière ligne droite avant le 23 décembre, rassure She Okitundu

La République démocratique du Congo (RDC) est dans la dernière ligne droite avant le 23 décembre 2018 pour la tenue des élections générales, présidentielle, législatives nationales et provinciales, a déclaré jeudi 12 juillet 2018 à Abdis-Abeba, le vice-ministre et ministre des Affaires étrangères et Intégration régionale, Léonard She Okitundu devant le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA).

Il a fait valoir qu’il y a déjà les dépôts des candidatures pour les élections provinciales et que la prolongation était accordée aux retardataires, a précisé M. Okitundu, avant de souligner que cette prolongation ne nuit pas au calendrier publié par la Commission électorale nationale et indépendante (Ceni) et que le 24 juillet interviendra la réception et le traitement des candidatures pour les élections présidentielles et la députation nationale.

« Tous ceux qui posent des questions sur les élections présidentielles, les candidats à l’élection présidentielle seront connus au 8 août au plus tard », a-t-il dit.

Le chef de la diplomatie a, à cette occasion rappelé les propos du Chef de l’Etat, Joseph Kabila du haut de la tribune des Nations unies que le processus électoral en RDC est irréversible et toutes les étapes prévues par le calendrier publié par la Ceni seront respectées.

Le vice-premier ministre était convié  par le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pour une mise à niveau des informations dont dispose ce Conseil  sur l’évolution du processus électoral en RDC, en prévision de la réunion conjointe, le 18 juillet à New York aux USA entre deux conseils de sécurité, celui des Nations-Unies et de l’Union africaine.

Selon She Okitundu, la situation politique en RDC est activement saisie par ces deux conseils.

A une question sur le report de la visite en RDC du secrétaire général des Nations unies et du président de la Commission de l’UA, Léonard She Okitundu a fait savoir que le principe de cette date est maintenu, indiquant que la date sera fixée de commun accord par les canaux diplomatiques. Bien avant, le chef de la diplomatie congolaise avait précisé qu’il y a eu une simple disjonction de la circulation d’information autour de cette visite, avant de noter que le gouvernement de la RDC tient recevoir les deux personnalités dans les meilleures conditions.

Nous estimons que pendant cette période des dépôts des candidatures, cette visite n’était pas mieux indiquée, c’est pour cette raison, nous avons convenu qu’elle ait lieu après le processus des dépôts des candidatures et ça doit effectivement avoir lieu, soit à la quinzaine de mois de septembre, a-t-il dit, avant de souligner que toutes les questions que les gens posent sur le processus électoral auront la réponse au plus tard le 8 août 2018.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *