Browse By

Le Potentiel : « Porte-parole de l’opposition : Kabila boude Katumbi, le dernier mot à Fatshi »

Les tractations pour la désignation du porte-parole de l’opposition intéressent les journaux parus jeudi 17 octobre à Kinshasa.

Le dossier de la désignation du porte-parole de l’opposition devrait être bouclé dans les prochains jours. Dans un contexte marqué par l’affaire de détournement des 15 millions de dollars, le crash de l’avion présidentiel et l’hostilité de plus en plus palpable de la base de l’UDPS vis-à-vis de l’accord CACH-FCC, écrit Le Potentiel, relayant La Libre Belgique.

« La désignation du chef de file de l’opposition annonce l’entrée en scène d’un nouvel acteur dans la pièce qui se joue au sein de la classe politique congolaise. Un nouvel acte risque de se tenir dans les tout prochains jours. Tous les observateurs vont observer la façon dont Félix Tshisekedi s’affranchira du poids de son partenaire pour donner à son pouvoir les allures d’une vraie démocratie », conclut le journal.

« Désignation du porte-parole de l’opposition : le sujet divise Katumbistes et Fayulistes », titre Cas-info.ca. « La Dynamique pour la Vérité des Urnes (DVU), monte au créneau pour s’opposer à la démarche entreprise par le groupe parlementaire MS-G7 concernant la désignation du porte-parole de l’opposition », rapporte le media en ligne, expliquant que cette structure estime que l’initiative des Katumbistes viserait à reconnaître le pouvoir de Félix Tshisekedi.

7sur7.cd publie par ailleurs un document signé par Jean-Félix Senga, secrétaire exécutif permanent, et Matthieu Kalele, 1er coordonnateur adjoint Dynamique pour la Vérité des Urnes, et qui donne plusieurs raisons pour lesquelles cette structure patronnée par Martin Fayulu s’oppose à la désignation du porte-parole de l’opposition.

« Tous les observateurs sérieux sont unanimes pour reconnaître que les élections du 30 décembre 2018 ont été tout sauf démocratiques et ne peuvent pas constituer de fondement pour asseoir une opposition dans le sens de la loi », indique notamment le document.

Mediacongo.net abonde dans le même sens. « La DVU considère également cette démarche comme un  » complot monté contre le peuple congolais pour enterrer définitivement sa volonté souveraine exprimée lors des élections du 30 décembre 2018 », poursuit le media.

Dans un autre registre, Forum des As titre : « Lutte contre la pauvreté, Fatshi appelé à placer le curseur sur l’agriculture ». Le quotidien souligne le que ce programme présidentiel accéléré, présenté mercredi à Kinshasa, le chef de l’Etat s’engage à mettre fin à la misère de 25 millions de Congolais durant son quinquennat. « En effet, Félix Tshisekedi précise que son Programme poursuit deux objectifs. D’abord, réduire les inégalités sociales. Ensuite, accélérer les programmes traditionnels porteurs des résultats plus lents. Convaincu qu’il ne peut rien faire tout seul, le Chef de l’Etat congolais a dit vouloir s’assurer que l’Exécutif ayant la charge de la gestion quotidienne du pays, partage cette vision qui a non seulement l’ambition de soulager les Congolais, mais aussi de les sortir de leur misère chronique », rapporte le tabloïd.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *