Browse By

Les militaires congolais ne se battront pas pour sauver le pouvoir de Joseph Kabila

Les militaires des forces armées congolaises (FARDC) ne sont pas prêts à se battre pour sauver Joseph Kabila et son pouvoir. C’est le résultat d’un sondage qui a été effectué auprès des militaires congolais depuis les interventions des présidents des pays limitrophes de la RDC contre un possible troisième mandat de Joseph Kabila.
En cas d’une possible intervention musclée des voisins de la république démocratique du Congo (RDC) pour chasser Joseph Kabila de la présidence à cause des tensions politiques que ce dernier continue à créer en RDC suite à son refus de quitter le pouvoir, voici la réaction, sous couvert d’anonymat, de certains militaires congolais :
“Nous ne nous battrons pas. Nous ne pouvons pas risquer nos vies à cause d’un maigre solde”, a dit l’un d’entre eux.
Un autre militaire pense qu’en cas d’intervention, il y aura probablement des poches de résistances, notamment du côté de la garde républicaine (GR) et de quelques unités pro-Kabila. Cependant, il ajoute que ces résistances ne dureront pas longtemps parce que le gros de l’armée n’acceptera pas de se battre pour une cause perdue d’avance.
“Il se peut que nous vivions ce qui s’était passé lors de l’arrivée de l’AFDL. Les forces armées zaïroises (FAZ) de Mobutu avaient abandonné leurs postes et jeté leurs uniformes pour se joindre aux civils”, explique-t-il.
“Quelques tirs sporadiques peuvent être entendus par-ci par-là, mais c’est normal en cas de crise”, explique un autre militaire qui a également exprimé sa crainte de voir les militaires indisciplinés profiter de cette situation pour terroriser les civils et leur faire subir toutes sortes de crimes.
“C’est vraiment ça le grand problème”, accentue-t-il.
Un officier du renseignement militaire explique que ce serait mieux que l’intervention soit bien préparée.
“Pour éviter que le pays sombre dans un banditisme incontrôlable, l’intervention ne devrait pas durer plus de 5 jours”, conseille-t-il.
D’un commun accord, ces militaires congolais ont déclaré ne pas soutenir le régime de Joseph Kabila.
“La vérité est que nos militaires font semblant de soutenir ce régime sanguinaire, mais attendent une bonne occasion pour cracher au visage de Joseph Kabila”, ont-ils terminé.
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *