Browse By

Les taxis « Ketch » interdits de circuler à Kinshasa

La police congolaise a annoncé l’interdiction de circuler pour les voitures Toyota-IST affectées au transport en commun à Kinshasa, mégapole de 12 millions d’habitants, aux difficultés immenses de transports.

La police va procéder à « l’interdiction de circulation, à dater du mercredi 16 mai 2018, des véhicules communément appelés « Ketch » affectés au transport en commun, a déclaré le porte-parole de la police, le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, lors d’une conférence de presse.

Les petites voitures Toyota-IST utilisées comme taxi ont envahi le secteur de transport en commun à Kinshasa depuis le début de la décennie 2010.

Cette décision est motivée par « la recrudescence de la criminalité » constatée depuis un temps à Kinshasa où des cas de « rapt ou enlèvement des citoyens » au moyen des véhicules de cette marque, affirme la police.

Par ailleurs, des véhicules « sans plaque d’immatriculation, avec plaque voilée, avec plaque non conforme ou à vitres fumées ou teintées » affectés au transport en commun sont également interdits de circuler, selon la police.

Les propriétaires de ces véhicules « qui seront saisis et jetés à la fourrière, paieront une forte amende », a prévenu le colonel Mwanamputu.

« Nous craignons que cette opération ne se transforme en tracasserie policière comme on a l’habitude de le voir dans ce pays », a réagi auprès de l’AFP Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ, une organisation de défense des droits de l’Homme).

Le problème de transport en commun est crucial à Kinshasa, mégapole disposant de deux compagnies publiques de transport en commun dotées de moins de 500 de bus en bon état.

Le prix de la course en taxi et taxi-bus en commun est passé de 500 à 700 francs congolais (0,30 à 0,43 dollar) depuis le début du mois, donnant lieu aux manifestations d’étudiants qui réclament sa révision à la baisse, réprimées par les forces de l’ordre.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *