Browse By

Lualaba : le PPRD fait état d’un triomphe populaire sans précédent à Kolwezi

Le Lualaba serait-il ce bon vin qu’on sert à la fin ? Kolwezi aurait-elle la saveur de la cerise sur le gâteau ? On peut aller indéfiniment de métaphore en métaphore. Une chose est sûre : hier la vie s’est comme arrêtée dans le chef-lieu du Lualaba. Kolwezi a fait un véritable triomphe au Secrétaire permanent du PPRD et à toute la délégation qui l’accompagne dans ce qui ressemble fort à un tour du Congo.

Emmanuel Shadary clôturait ainsi son périple katangais par Kolwezi. Pas besoin d’un sondage pour décerner la très distinction au désormais Secrétaire exécutif provincial du parti présidentiel pour le Lualaba. Richard Muyej a étalé ses talents de mobilisateur et de rassembleur.

A l’aéroport comme sur la grand-place chargée d’histoire katangaise Sa Ditend, des foules à perte de vue. Normal quelque part pour ce gouverneur qui a su insuffler un nouvel élan à cette partie hyper stratégique du Grand Katanga. Dans l’avion qui va le ramener à Kinshasa, le Secrétaire permanent du parti du Raïs peut légitimement prendre à son compte le dicton selon lequel « tout est bien qui finit bien ».

Ramazani foule la 10ème province en deux mois et quelques jours

C’est à 12h45, heure de Kolwezi que le Secrétaire permanent du PPRD est arrivé au chef de la province du Lualaba, dernière étape de son périple dans le grand Katanga. Au bas de la passerelle, le gouverneur PPRD Richard Muyej et les cadres nationaux et provinciaux du parti présidentiel ont accueilli l’émissaire de Joseph Kabila, président national du PPRD et chef de l’État.

Lualaba, l’une des riches provinces minières du Grand Katanga, est la 10ème province que Shadary visite en deux mois et quelques jours dans le cadre de la redynamisation de son parti.

Dur labeur mais moisson politique abondante pour le SP du PPRD qui ne cache pas son optimisme d’infliger la chicotte à ses adversaires vu l’avance stratégique et numérique déjà prise. « Quiconque devrait imiter un tel exploit devrait consulter sans succès tous les marabouts du monde », ironise un haut cadre.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *