Browse By

M17 : Augustin Kikukama accuse la Ceni d’exclure son parti du processus électoral

A quelques heures de la clôture de dépôt de candidatures des élections provinciales, les listes M17 Kikukama sont rejetées dans tous les BRTC disséminés sur l’ensemble du pays. Motif, le nom du M17 Kikukama ne figure pas sur la liste des partis politiques. Pourtant, la liste du Ministère de l’intérieur déposée à la Ceni reprend le M17 Kikukama au numéro 287.

D’ailleurs, le M 17 Kikukama a bénéficié de la décision du CNSA le reconnaissant officiellement au détriment de l’autre aile sur la question de dédoublement. En plus, il y a une décision judiciaire qui l’a déjà rétabli dans ses droits reconnaissant la seule aile M17 que dirige Kikikama.

Devant la presse dimanche 08 juillet à Kinshasa, le leader du M 17 a dénoncé cette attitude de la centrale électorale qui tend à exclure son parti du processus électoral.

« Je fustige le comportement de la Ceni. Nous sommes exclus du processus électoral par la seule volonté de la centrale électorale et non du Ministère de l’intérieur », a déploré Kikukama rappelant que l’astuce de dire que la liste du 22 juin n’était pas publiée au journal officiel était inadmissible. D’après lui, Nangaa avait assuré aux délégués du M17 qu’ils pouvaient retirer les formulaires de lors que le CNSA avait pris la décision en leur faveur. Mais sur le terrain, la parole de Nangaa n’a pas dissuadé les agents électoraux. Ils n’ont enregistré aucune liste M17 KIkukama.

En provinces, tous les responsables du parti ont été contraints de vider les bureaux de réception, se plaint-il. « On leur a dit que le parti n’est pas sur la liste du 22 juin du Ministère d’intérieur alors que c’est faux », explique-t-il.

A la Ceni, le conseiller juridique de Nangaa a été clair. « Ils ont été instruits de ne pas prendre les dossiers M17 parce que ne figurant pas sur la liste des partis politiques que détient la Ceni », rapporte Kikukama. Le M17 doit attendre la liste actualisée qui sera publiée au journal officiel. Mais déjà hier 07 juillet, la liste attendue par la Ceni reprenant clairement le M17 Kikukama a été publiée finalement au journal officiel.

Malheureusement, la clôture de l’opération intervient ce dimanche. Ainsi, le M17 exige que la Ceni lui accorde un délai pour permettre à ses mandataires se trouvant partout au pays de déposer les dossiers de ses candidats députés provinciaux.

Lui-même Kikukama prévoit d’aller rencontrer ce lundi 09 juillet les hautes autorités de la Ceni pour leur demander un délai afin de permettre à son parti de déposer les dossiers de tous ses candidats à la députation provinciale.

Par ailleurs, Kikukama a dit attendre les résultats de la tripartite Ceni-Cnsa-Gouvernement. Des réponses doivent être données aux préoccupations majeures de la classe politique sur la machine à voter et sur les 16,6 % d’enrôlés sans empreintes digitales. Il prévient déjà que si on élague des listes électorales « les sans empreintes digitales », la subdivision électorale doit impérativement changer. Voilà pourquoi il exhorte déjà le leadership de la Ceni à publier rapidement les listes électorales.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *