Browse By

Nzete ekauka : le voyant Raphaël Minga prévient les Congolais du danger de l’organisation des élections chaotiques

Des centaines de chrétiens catholiques ont pris d’assaut le site des apparitions de la Vierge Marie à Kingasani I hier jeudi 17 mai. Journée marquant le 21ème anniversaire de l’entrée des forces de l’afdl à kinshasa.

Les dévots déclenchent une quête pour l’achat des parcelles sur une aire de 1 km2 pour la construction de la basilique africaine. rée en douceur des troupes de Mzee Laurent-Désiré Kabila à Kinshasa, comme prédit deux semaines plus tôt par la Vierge Marie au voyant principal de ’’Nzete ekauka’’, Raphaël Minga Kwete Espérance de la Croix. Prêtres, religieux et laïcs ont, à cet effet, célébré cet évènement qui marque l’accomplissement d’une prédiction de la Mère de Jésus, qui apparait sur ce lieu sous le titre de ’’Mère du désarmement’’ depuis le 3 mai 1988. Récit.

Quand les troupes de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) font irruption dans la ville de Kinshasa le 17 mai 1997, sans effusion du sang, elles sont loin de réaliser que leur arrivée voire leur triomphe sur l’armée du Maréchal Mobutu a été prophétisée seize jours plus tôt à Mokali, au quartier Kingasani I, l’une des contrées les plus populeuses de la capitale.

Le 1er mai 1997 en effet, des centaines de fidèles, redoutant une guerre sanglante à Kinshasa, s’étaient massées à ’’Nzete ekauka’’ pour implorer le Ciel d’épargner à la ville le bain de sang. « Agé alors de 28 ans, le voyant Raphaël Minga recevait régulièrement les visites de Jésus, de Marie, des anges… qui venaient le prévenir des évènements en vue en République démocratique du Congo, en Afrique et bien ailleurs dans le monde », relatent certains de ses proches collaborateurs.

Devenu l’objet de curiosité depuis que l’Eglise catholique a institué une commission théologique et une commission médicale pour s’assurer de la véracité de ces apparitions, Raphaël Minga attirait de plus en plus l’attention de nombreux chrétiens qui assistaient, médusés, à la concrétisation de différentes révélations en rapport avec l’avenir du pays.

SANS EFFUSION DE SANG

Ce 1er mai-là, la Vierge Marie a apaisé les cœurs de nombreux dévots et curieux qui craignaient que la capitale ne sombre dans un cycle des violences, atteste Raphaël Minga, s’adressant hier à l’assistance, venue participer à la messe d’action de grâce, présidée par Mgr Louis Kinga, évêque émérite d’un des diocèses de l’ex-province de l’Equateur.

Intervenant pendant la célébration eucharistique, il a rappelé les mots que la Mère de Jésus lui avait soufflés à l’oreille. Entre autres, que beaucoup de choses changeront dans le pays au courant de ce mois de mai 2017… et que l’entrée des troupes venues de l’Est du pays se fera sans effusion du sang. Même la date exacte de l’entrée de cette armée a été précisée, commente un des proches du voyant.

LA MENACE NUCLEAIRE

Cette entrée dans la ville sans effusion du sang est bel et bien un signe du Ciel qui a voulu montrer à la face du monde que la Vierge Marie est réellement la Mère du Désarmement, Jésus son Fils étant l’Eternel des armées, a déclaré l’abbé Justin Bile, l’aumônier du site des apparitions.

Il a, dès lors, exhorté les chrétiens à recourir souvent à l’intercession de la Vierge Marie pour obtenir la paix, car Marie connaît bien le Cœur de Jésus plus que tous les êtres humains. L’abbé Bile a ainsi encouragé les fidèles à se référer au tout premier miracle de Jésus à Cana où Marie, sa Mère, a joué un grand rôle.

La RDC a un destin prophétique dans l’avenir du continent africain et même du monde, a renchéri le voyant Raphaël Minga. Il a précisé à ce propos que ce n’est pas par un pur hasard que la Mère de Jésus s’est révélée en RDC comme ’’la Mère du désarmement’’, au moment où la planète frôle une troisième guerre mondiale nucléaire.

Le voyant de ’’Nzete ekauka’’ rappelle que l’uranium de la RDC pour lequel se disputent les grandes puissances pour dominer le monde avait déjà été utilisé par les Etats-Unis à Hiroshima et Nagasaki, au Japon. C’est cette arme qui a mis un terme à la 2ème guerre mondiale, fait-il remarquer.

La RDC a tout le potentiel pour être non seulement la gâchette de l’Afrique, mais aussi un havre de paix, à travers la Vierge Marie, qui a reçu de Dieu le pouvoir de désarmer les cœurs des hommes par la puissance de l’Esprit Saint, commente Raphaël Minga.

DES ELECTIONS HYPOTHETIQUES

Scrutant l’avenir, le voyant de ’’Nzete ekauka’’ s’est prononcé sur les scrutins en vue en RDC. Il estime que ces élections sont hypothétiques, d’autant que leur organisation obéit à une logique de grandes puissances et non au plan divin. Et si donc les élections devaient se tenir en décembre 2018, elles provoqueraient tant de troubles au pays qui infesteraient la situation socio-économique sur une décennie.

Conscient donc de ce danger qui menace la vie d’un grand nombre et même de l’écosystème sur l’échiquier planétaire, Raphaël Minga affirme avoir reçu du Ciel, comme préalable à l’atténuation de la situation, une solution plutôt spirituelle : la demande d’élargir le site des apparitions, en achetant des parcelles sur une aire de 1 km2 pour l’érection d’une basilique africaine.

Cette opération, qui requiert des contributions financières des personnes de bonne volonté, doit être réalisée au plus tard le 15 août 2018, avertit le voyant. C’est dans cette optique qu’une quête a été déclenchée auprès, non seulement des chrétiens, mais aussi des personnes de bonne volonté à travers tout le pays. Les retombées ne seront pas seulement spirituelles, mais elles pourront aussi avoir des répercussions sur la stabilité de la RDC et l’équilibre mondial, conclut Raphaël Minga.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *