Browse By

Pour She Okitundu , Lambert Mende est un choix suicidaire d’un ticket impopulaire au sankuru

Dans un article tendancieux publié le lundi 15 juillet 2019, un média en ligne a accusé le sénateur Léonard She Okitundu d’instrumentaliser certains protagonistes de la crise politique qui prévaut au Sankuru. Ces allégations ont été reprises par l’assistant de l’Honorable Lambert Mende, Alfred Mote qui, a affirmé sur Top Congo que les jeunes qui ont organisé un sit- in devant la Cour Constitutionnelle ont été payés par She Okitundu.

Proche collaborateur de l’ancien Chef de la diplomatie congolaise, l’Honorable André Tambwe les a recadrés en indiquant que c’est plutôt la majorité des communautés de la province du Sankuru et la quasi-totalité de leurs élus qui s’érigent contre la candidature de l’ancien porte-parole du gouvernement au poste de gouverneur de cette province.

Il a donné sa réplique aux proches de Mende dans une réflexion scientifique et politique profonde comme il en a le secret.

Alternance.CD s’est fait le devoir de publier cette réflexion un extenso pour laisser à ses lecteurs le choix d’apprécier la profondeur de la réflexion de ce député national et cadre du PPRD.

Face au rejet total de sa candidature au poste de Gouverneur par la majorite des communautes sankuroises et leurs elus provinciaux, refusant de tirer les consequences de l’impopularité toujours grandissante du ticket qu’il a reussi impitoyablement a attribuer a sa famille politique, MENDE OMALANGA choisit desesperement les chantages comme ultime recours pour contraindre le FCC en general et les leaders politiques sankurois membres de cette plateforme en particulier a le soutenir.

Il multiplie des scenarios et deguise sa langue avec une insouciance scandaleuse.

Alors que l’on remarque son degout par la plupart des personnalités politiques integres du regroupement qui estiment en toute objectivité qu’une candidature a un poste aussi important de l’executif d’une Province cosmopolite comme le Sankuru, provoquant des secousses et remous a chaque virement, malgré les manoeuvres orchestrees pour esperer controler la situation, ne doit plus etre appuyée par tous ceux qui militent pour

vérité des faits

la solidification de l’ancrage social de Joseph KABILA KABANGE, President du FCC a travers le pays. Car, trouvent- elles irresponsable et malhonnete de fabriquer une victoire politique dans un environment social totalement hostile a la strategie au vu et au su de la communaute tant nationale qu’internationale. Pactiser pour cette strategie, c’est decider d’envilir, ecorner ou caricaturer l’image de Joseph KABILA et de sa famille politique toute entiere deja confrontée a d’autres critiques sur des defaillances strategiques.

Ces imminentes personnalités qui requierent encore l’anonymat penchent plutot vers un appel a la prise de conscience de l’ancien Patron de la Communication sur son incapacite a rehausser la cote democratique du FCC a ce scrutin et a adoption d’une attitude consequente et logique par ethique ou elegance politique.

Malheureusement, sans compter avec le machiavelisme caracteristique du concerné: aucune morale, aucune religion, …ne peut susciter le moindre remord de cet Homme decidé a defier tout un peuple en s’octroyant par la mecanique de l’influence des amis des cercles politico-judiciaires, une victoire trichée a l’election du Gouverneur.

Dans cette quete effrenee du succes parademocratique, l’ethique politique et le civisme republicain deviennent paradoxalement des ideaux fleaux qu’il faut combattre avec la derniere energie.

Ceux qui veulent en garder les principes et valeurs deviennent automatiquement des cibles.

C’est la qu’il faut comprendre pourquoiun candidat Gouverneur qui s’accorde l’aura d’un meilleur elu de la Province mais qui ne sait pas expliquer pour il est la candidature la plus contestee au gouvernorat de cette meme Province, recourt aux chantages contre l’unique triple Elu du Sankuru, Leonard SHE OKITUNDU, depute provincial a Lusambo, depute national a Katako-Kombe et meilleur Elu Senateur du Sankuru.

Croyant induire encore la clique du FCC en erreur, ce machiaveliste ehonté fait une analogie sadique et inadequate entre l’attitude mirobolante du Senateur BAHATI LUKWEBO face au choix du candidat du FCC au poste du President du Bureau du Senat et les reserves pertinentes de la plupart

des leaders du Sankuru membres du FCC a soutenir l’un ou l’autre candidat Gouverneur de cette Province pour des raisons logiques de concordance et de correspondance aux aspirations de leurs bases electorales respectives.

Un essai ultime du sanguinaire pour reussir d’enterrer politiquement ses adversaires imaginaires. Peut-on comparer le maintien d’une candidature a poste au detriment du choix du FCC( BAHATI) a la reserve republicaine d’emettre un avis en faveur d’une candidature problematique par devoir de redevabilité politique a l’egard de ses lecteurs?

Si le ridicule tuait? Peut-on fortuitement s’apaisantir sur le soutien d’une Personne qui n’est ni electeur ni candidat lorsqu’on se surestime? Peut on chercher a comprendre la veritable cause de report recurent de l’election du Gouverneur du Sankuru ?

Etre un sadique divisionniste jusqu’au boutiste, ne pas etre legaliste et souverainiste. N’etouffons pas la morale a l’autel de l’interet politique, l’histoire se chargera de nous tot ou tard. Aujourd’hui, la parole ne s’envole plus.

Voulant une sorte de contagion du

sadisme politique a visage humain, celui que l’on semble qualifier d’inapte a toute confrontation democratique pacifique recherche un sauvetage par des messages de chantages en depit des actes de sabotage sur lesquels il a construit sa celebrite depuis plusieurs annees maintenant.

Sauf si le President de la République honoraire tombe sous les ruses cruelles de la caste des politiques inconscients qui soutiennent encore MENDE OMALANGA, le FCC ne devrait plus céder a ce choix suicidaire d’un ticket impopulaire quelque soit le genie malicieux des contraintes psychologues qu’utilisent ces partisans d’une telle candidature.

Loin d’arracher in extremis les benedictions des leaders integres pris pour cibles de vilipandage comme Leonard SHE OKITUNDU, la candidature a l’election du Gouverneur du Sankuru remet la Famille politique de Joseph KABILAKABANGE devant ses responsabilites. Entre l’entetement synonime du suicide politique collectif des autres Leaders politiques membres et la requalification des interets strateguques, Joseph KABILA devra trancher au final

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *