Browse By

Présidentiel, Katumbi n’a pas abdiqué : Même absent de la RDC, Ensemble a décidé de déposer sa candidature dans le délai

Tirant les conséquences du refus par les autorités de laisser Moïse Katumbi Chapwe retourner dans son pays pour concourir à la présidentielle de décembre 2018, Ensemble pour le Changement a, le dimanche 5 août, décidé de déposer la candidature de son président à la CENI dans le délai.

Ceci, même avec des éléments manquants comme la carte d’électeur. Ainsi, s’ouvre une nouvelle bataille juridique et politique entre le régime Kabila et l’ancien gouverneur de l’ex Katanga.

Cette décision importante a été prise au cours d’une réunion de crise de Ensemble tenue à la résidence de Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.

Aussitot après, une conférence de presse a été donnée et les principaux leaders de Ensemble notamment Sesanga, Lubaya, Ewanga, Mwando, Lutundula ; ont dit que la candidature de Moïse Katumbi Chapwe serait bel et bien déposée à la CENI au plus tard le 8 août.

En principe pour que cette candidature soit recevable, Katumbi, contraint à l’exil depuis mai 2016, doit s’enrôler en même temps que le dépôt de son dossier. Or, il ne peut le faire, puisqu’empêché de regagner la RDC par les autorités.

Depuis 48 heures, le poste frontalier de Kasumbalesa, au sud-est de la RDC, par lequel Katumbi avait décidé de passer pour rentrer en RDC, a été fortement militarisé pour l’empêcher de concrétiser son projet.
Kasumbalesa était totalement paralysé.
Un manque à gagner énorme pour l’économie congolaise.

Des dégâts matériels et des pertes en vies humaines sont aussi à déplorer après les affrontements entre partisans de Katumbi et les forces de sécurité, selon certaines sources.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *