Browse By

RDC : Adolphe Muzito et Félix Tshisekedi rejettent le recours à la machine à voter

L’ancien premier ministre congolais, Adolphe Muzito et le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Félix Tshisekedi rejettent le recours à la machine à voter pour les élections futures en République démocratique du Congo (RDC). Lors d’une réunion organisée à Bruxelles dimanche 2 juin, les deux personnalités ont aussi rejeté l’éventualité d’un troisième mandat pour l’actuel président de la RDC, Joseph Kabila.

Dans une position commune, MM. Muzito et Tshisekedi disent bouder la machine à voter « que tente d’imposer la CENI [Commission électorale nationale indépendante] comme une manœuvre destinée à tricher. »

Les deux personnalités conviennent aussi de la tenue des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales en une seule séquence, le 23 décembre 2018.

Pour Muzito et Tshisekedi, il faudrait aussi restructurer la CENI « avec l’objectif de la rendre impartiale et au service de la démocratie », mais aussi élaguer du fichier électoral, tous les cas des électeurs douteux relevés par la mission du comité d’audit [Organisation internationale de la Francophonie].

La sécurisation des acteurs politiques pendant la période préélectorale, électorale et postélectorale est aussi parmi les souhaits de ces deux personnalités.

Ils demandent l’implication effective de toutes les parties prenantes au processus électoral pour en assurer la crédibilité, et l’application des mesures de décrispation telles que prévues par l’accord de la Saint-Sylvestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *