Browse By

RDC: dramatique naufrage sur la rivière Oubangui

Dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, au moins 40 civils sont morts noyés, en début de semaine sur la rivière Oubangi, à la frontière avec le Congo-Brazzaville. Les populations étaient issues de la zone reculée de Dongo. Elles fuyaient les violences entre l’armée et des assaillants quand leurs embarcations ont chaviré.

Tout est parti d’une attaque perpétrée par des bandits sur une position des FARDC, les forces congolaises, dimanche dernier, dans la localité de Mobambo. Lorsqu’un policier blessé a été ramené, le lendamin à Dongo, située à 45 kilomètres au Nord, le long de la rivière Oubangi, la population a paniqué.

« La population, paniquée, a pris des pirogues, nous explique Jean-Pierre Bakakoye, vice-gouverneur de la province du Sud-Ubangi. Et comme ils étaient nombreux, certaines pirogues se sont renversées… » Certains passagers se sont noyés et une quarantaine de corps ont pu être repêchés, poursuit le vice-gouverneur.

Les derniers corps repêchés ont été mis en terre jeudi 26 avril, mais les recherches se poursuivent. « La rivière Oubangui est une grande rivière alors on suppose que certains coprs ont été charriés, poursuit Jean-Pierre Bakakoye. Aussi nous pensons que les recherches doivent continuer ».

Les habitants de la zone reculée de Dongo sont encore marquées par le souvenir des violences liées à la rébellion de la communauté Enyele, en 2009. Les opérations de l’armée congolaise qui avait maté les insurgés avaient fait plus de 270 morts.
200 000 personnes avaient été déplacées.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *