Browse By

RDC – Emmanuel Ilunga : « La Belgique nous considère encore comme des personnes colonisées »

Avenir politique du président Joseph Kabila, moratoire sur le vote des Congolais de l’étranger, rapports tendus entre la RDC et la Belgique… De passage à Paris, Emmanuel Ilunga, ministre en charge des Congolais de l’étranger, s’est confié à Jeune Afrique.

Du haut de son mètre 97, ce natif de Kolwezi, mi-kasaïen, mi-katangais, se voyait « trop mince pour jouer au basket ». Emmanuel Ilunga, 54 ans, s’est alors tourné vers la politique. D’abord comme « syndicaliste » dans des mouvements étudiants à Paris VIII et à Paris X, avant de s’inscrire dans une opposition radicale au régime de Kinshasa. Mais tout ça, c’était hier.

Aujourd’hui, le leader de l’Action républicaine pour le progrès (ARP) a fait le choix de se rapprocher du président Joseph Kabila. Depuis décembre 2016, il est en charge des Congolais de l’étranger : d’abord comme vice-ministre, puis comme ministre délégué. C’est donc naturellement qu’Emmanuel Ilunga, transfuge du Rassemblement de l’opposition né à Genval, a adhéré au Front commun pour le Congo (FCC), la nouvelle coalition électorale lancée à l’initiative du chef de l’État congolais. Mi-juillet, de passage à Paris, le ministre a répondu à nos questions.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *