Browse By

RDC : il y a 40 ans, la France intervenait à Kolwezi

19 mai 1978 – 19 mai 2018, cela fait 40 ans que les soldats français intervenaient à Kolwezi, dans l’actuel Katanga, en République démocratique du Congo alors appelé Zaïre et sous l’emprise d’une rébellion séparatiste. Officiellement, il était question de sauver 2.000 Européens menacés de massacre par des rebelles séparatistes.

Le 13 mai 1978, en effet, 4.000 rebelles en provenance d’Angola et de la Zambie sous la direction de Nathanaël Mbumba avaient pris possession de Kolwezi, dans la riche province du Katanga avec ses gisements d’uranium, de cobalt, de cuivre et de zinc.

Les “Tigres du Shaba”, comme ils se faisaient appeler, bénéficiaient d’un rapport de force favorable. De nombreux employés expatriés du géant minier Gécamines (des Belges et des Français notamment) étaient piégés par ces rebelles. Ces derniers ne juraient que par le renversement de l’homme fort du Zaïre d’alors, le maréchal Mobutu.

En trois jours, plus de 700 civils, dont 120 à 170 Européens selon les bilans, ont été massacrés

Les rebelles qui contrôlaient la ville de Kolwezi s’illustraient par toute sorte d’exactions. “En trois jours, plus de 700 civils, dont 120 à 170 Européens selon les bilans, sont massacrés” rapporte l’AFP.

Valéry Giscard d’Estaing, en son temps chef d’Etat français, prit la décision d’intervenir. 600 parachutistes français furent alors déployés à Kolwezi, finalement pacifiée sans grande résistance. Au grand soulagement de Mobutu et des Français. En pleine guerre froide, les Français pouvaient se réjouir d’avoir empêché le Zaïre de tomber sous l’influence soviétique comme le voisin angolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *