Browse By

RDC : JP Bemba explique son plan pour le développement estimé à 80 milliards $ en 5 ans

 

Au cours de sa conférence de presse, la première tenue vendredi 03 août 2018 au complexe GB, l’une des concessions de sa famille, Jean Pierre Bemba Gombo est revenu sur son plan de développement pour la RDC au cas où les congolais lui accorderaient leur confiance pour présider à leurs destinées pendant les 5 prochaines années à l’issue des élections générales de décembre 2018.

« Un plan de développement, oui il est ici. Il repose sur 80 milliards de dollars américains sur 5 ans », affirme le président du MLC.

L’ex vice-président de la RDC a fait ce travail de fourmi pendant sa période carcérale à La Haye.
Il a expliqué sa méthodologie et comment il compte atteindre les objectifs qu’il s’est fixés.

« J’ai un tableau anticipatif sur un budget prévisionnel sur les cinq années à venir, c’est possible. Je crois que dans une meilleure canalisation de recettes c’est-à-dire l’unicité du compte général du trésor, la canalisation de toutes les recettes au niveau du compte général du trésor, une lutte contre la corruption, je pense qu’on pourrait arriver à obtenir des ressources plus conséquentes au niveau du pays. Ceci va s’accompagner d’un plan sur l’amélioration du climat des affaires qui va attirer les investissements supplémentaires, qui va donner les emplois au niveau de la population et qui va permettre de redistribuer les revenus au population », précise-t-il.

L’agriculture reste l’axe prioritaire du plan d’action du candidat président du Mouvement de Libération du Congo (MLC).

« Je pense que ça ne doit plus rester un vain mot. Nous avons tout, la terre, l’eau à travers les cours d’eaux et rivières, ça nous permettra de pouvoir rapidement cultiver nos terres, donner l’envie à nos populations de retourner sur le travail de l’agriculture, ça permettra de nourrir nos familles et de vendre le surplus et même exporter », laisse entendre JP Bemba.

Cela nécessite une sécurisation totale de notre territoire, souligne Jean-Pierre Bemba.

« Il faut une réforme profonde au niveau des services de sécurité et de la défense de notre pays, permettre à ce qu’on contrôle tout le territoire, qu’il n’y ait pas de portion de ce territoire entre les mains des bandes armées. Il faut qu’elles soient neutralisées parce qu’ aucun investisseur sérieux ne viendra investir au pays s’il entend des coups de feu à l’intérieur du pays », renchérit-il.

Le sénateur JP Bemba reconnait cependant que son projet est ambitieux mais se dit confiant, et que s’il arrive à obtenir l’approbation de la population grâce aux élections, il pourra dit-il, redonner le sourire au peuple congolais, le remettre au travail, redonner confiance aux investisseurs pour un Congo de demain totalement différent de celui d’aujourd’hui a-t-il conclu.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *