Browse By

RDC : L’abandon de la machine à voter ne devrait pas avoir une incidence sur le calendrier électoral (SYMOCEL)

La Synergie des Missions d’Observation électorale SYMOCEL (MOE-SYMOCEL) note que les activités relatives à la machine à voter ne sont ni mentionnées ni prévues dans le calendrier électoral publié par la CENI le 5 novembre 2017 qui, par contre, prévoit les activités d’impression, de conditionnement et de livraison des bulletins de vote, des procès-verbaux et des fiches de résultats. Ainsi, la MOE SYMOCEL estime que l’abandon de la machine à voter ne préjudicie aucune contrainte du calendrier électoral.

 « La MOE note que l’intransigeance de la CENI d’utiliser à tous prix la machine à voter se fonde sur trois avantages, à savoir la réduction du budget électoral (un gain évalué entre 300 et 400 millions de USD), la diminution des bureaux de vote de 136 000 à 70 000 dans le pays et enfin la simplification, la traçabilité et la bonne gestion du contentieux électoral. La MOE SYMOCEL observe toutefois des controverses et un manque de consensus sur cette question cruciale qui divise les parties prenantes, notamment les partis d’opposition, la société civile et les partenaires bilatéraux et multilatéraux. Pour la MOE, cette situation fragilise davantage le consensus nécessaire pour la tenue d’élections crédibles et apaisées », explique la SYMOCEL dans une déclaration ce mercredi 30 mai 2018.

Pour sa part, le gouvernement affirme avoir bouclé le montage financier des élections de décembre 2018. A ce stade la possibilité d’organiser les élections sans la machine à voter n’est pas à l’ordre du jour ni du côté du gouvernement ni du côté de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Pierre Kangudia, ministre du budget, avait déclaré qu’en excluant la possibilité d’utiliser la machine à voter, le budget des élections de décembre 2018 va doubler.

« En excluant la machine à voter, le montant va doubler. C’est ça la réalité. Nous, maintenant en ce moment-là est-ce-que nous allons trouver suffisamment des moyens d’ici décembre pour tenir les élections sans machine à voter, là je ne sais pas. « La machine viendrait à la rescousse de la trésorerie de l’Etat », ce sont les propos qui avaient été tenus par la CENI.   Maintenant, je ne peux pas vous dire quelle est l’évaluation exacte qui a été faite par la CENI si la machine n’entrait pas en danse », avait-il déclaré dans une interview à DESKECO.COM

[

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *