Browse By

RDC-Présidentielle : le candidat Théodore Ngoy appelle Jean-Pierre Bemba à le soutenir

Le candidat à la présidentielle, Théodore Ngoy, invite le sénateur Jean-Pierre Bemba, écarté de la course, à le soutenir lors de l’élection du 23 décembre prochain. S’adressant à la presse vendredi 21 septembre à Kinshasa, il assure que « les élections auront lieu sans la machine à voter comme le prévoit le calendrier électoral. »

« J’ose espérer que M. Bemba, que j’ai soutenu en 2006 sur base d’un accord politique, appellera tous ceux qui sont avec lui à me soutenir pour que je sois élu président de la République et que j’établisse un Etat de droit », affirme le pasteur Théodore Ngoy.

Le sénateur Bemba a été écarté de la liste des candidats par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour avoir été condamné par la Cour pénale internationale (CPI) dans l’affaire subornation des témoins.

Pour le pasteur Théodore Ngoy, Jean-Pierre Bemba et d’autres candidats ont été écartés « sans raisons valables. »

« En droit congolais, la subornation des témoins n’est pas égale à la corruption. C’est en toute injustice que M. Bemba a été écarté », a-t-il dénoncé.

Théodore Ngoy invite par ailleurs la CENI à écarter la machine à voter qui, selon lui, n’a aucun fondement constitutionnel ni légal.

« La CENI évolue hors la loi. Elle vient de publier un calendrier le 19 septembre [la suite du calendrier électoral rappelée lors de la publication de liste définitive des candidats à la présidentielle]. C’est conforme à sa décision ! Ce calendrier prévoit qu’en 77 jours, il y aura impression des bulletins de vote, les procès-verbaux et des fiches des résultats. Nulle part il est prévu la machine à voter », a-t-il interpellé.

Il dit être confiant que les élections se dérouleront sans la machine à voter, tel que le président de la CENI, Corneille Nangaa, lui aurait dit après leur entretien.

« Je pense que M. Corneille Nangaa va respecter la parole qu’il m’a donnée. Nous nous sommes entretenus et il m’a dit que les candidats présidents de la République auront la liberté de demander que la machine à voter soit écartée et s’ils le demandaient, la machine à voter serait écartée », ajoute le pasteur Théodore Ngoy.

Il a aussi plaidé pour la libération de prisonniers politiques, « l’ouverture de la RDC aux opposants » mais la fin de l’injustice afin de crédibiliser davantage le processus électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *