Browse By

Signature charte FCC, le mot de Kabila lu par son dircab : « donner au pays un président et une majorité stable »

À l’occasion de la signature ce dimanche 1er juillet 2018 à Kinshasa, de la charte constitutive du Front Commun pour le Congo « FCC », le chef de l’État s’est adressé à la population congolaise par l’entremise de son directeur de cabinet. Un message essentiellement électoral et nationaliste.

J. Kabila a dans son mot lu par Néhémie Mwilanya, remercié tous ceux qui partagent son souci de faire passer le Congo avant toute chose, dont l’échantillon s’est retrouvé parmi ceux qui ont signé la charte ce dimanche et au cours de deux prochains jours.

« Il remercie également les millions de congolais anonymes qui se tiennent déjà prêts à soutenir ce projet et à accorder leurs suffrages très bientôt, aux candidats du FCC à tous les niveaux, afin de donner au pays, un président de la République et une majorité cohérente, stable et la plus large possible à notre pays, à même d’asseoir une gouvernance basée sur le patriotisme, la recherche constante du progrès et la justice sociale », a indiqué le directeur de cabinet du Chef de l’État.

N. Mwilanya a par ailleurs souligné que travailler avec tous ceux qui ont la passion du Congo, tel a été depuis 2011, l’engagement et la démarche politique de J. Kabila.

« La charte qui sera signée dans quelques instants, est le fruit de tout un processus, il est bien plus, une action participative des Forces politiques signataires de l’accord de la Saint Sylvestre, tendant à préserver la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale chèrement acquises par les pères fondateurs de la nation congolaise », a souligné N.M Wilondja.

Rappelons tout de même que le chef de l’État est l’autorité morale de la coalition politique électorale Front Commun pour le Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *