Browse By

Télécoms : Emery Okundji somme tous les opérateurs détenteurs des VSAT à s’identifier d’ici le 14 juillet

Dans un communiqué rendu public le 06 juillet 2018, le Ministre des Postes, Téléphones, Nouvelles Technologies de l’Imnformation et de la Communication, Emery Okundji somme tous les opérateurs œuvrant dans le secteur des Télécoms à travers toute l’étendue du pays, à s’identifier librement, auprès de la commission mixte, instituée dans son cabinet de travail avant le 14 juillet 2018, afin de justifier la régularité et la légalité des droits d’exploitation de leurs activités.

Il prévient, par ailleurs, que dépassé ce délai, « tous les opérateurs de télécommunications qui résisteraient avec entêtement de se soumettre à cet exercice, seront frappés de plein fouet à partir du 14 juillet prochain et verront donc leurs établissements ainsi que leurs services suspendus conformément à la loi cadre du 16 octobre 2002 ».

Ainsi, « les opérateurs détenteurs des antennes VSAT, fournisseurs des services d’accès de l’Internet et de Télédistribution qui ne se seraient pas identifiés auprès de l’ARPTC et ses succursales en province, sont priés à se présenter auprès de la commission mixte de contrôle instituée au cabinet de travail du Ministre des PT NTIC aux fins de procéder à la présentation des titres d’exploitation ».

Lors de la première phase de contrôle menée par cette commission, il s’est avéré que bon nombre d’opérateurs fournissent des services des télécommunications sans titre d’exploitation dûment établi. En même temps, il a été décrié que certains d’entr’eux qui réalisent les plus des recettes dans le secteur des télécommunications, ne se sont jamais présentés à ladite commission.

Dans un secteur aux rapides mutations et aux évolutions inhérentes aux nouvelles technologies, il est fait état aujourd’hui d’une incohérence et un déphasage observé dans l’octroi de certaines licences et autorisations délivrées en son temps avec des cahiers des charges limités et bien spécifiques, poussant ainsi les bénéficiaires à profiter d’un vide apparent pour exploiter et fournir des services bien au delà des termes de référence préalablement établis.

Face à cette situation, le Patron des PT-NTIC pense que l’urgence s’impose pour un contrôle de régularité de leurs droits d’exploitation mais également une mise à niveau ou une révision de leurs droits pour être au diapason des technologies actuelles.

Emery Okundji entend ainsi remettre l’État dans ses droits. Les fraudes massives décriées dans ce secteur, font perdre au Trésor Public des recettes énormes. Okundji est déterminé à mettre fin à ce coulage à grande échelle dans le secteur des Télécoms.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *