Browse By

Urgent-Bloomberg : Incursions récentes de l’armée rwandaise dans l’est de la RDC et au Burundi (Janvier 2020)

C'est une bombe que notre rédaction vient de lire dans le site Blooberg ,  en effet l'armée rwandaise de Paul Kagame a fait une incursion dans le sol congolaise plus précisément à l'est  récemment et au Burundi selon l'article de ce site daté du 23 janvier 2020 intitulé : Rwanda, Great Lakes Neighbors at Risk of Conflict, ICG Says

La question que se pose notre rédaction : le gouvernement congolais était il au courant de cette incursion ?

Voici la traduction Google de cet article: 

Selon un rapport de l'International Crisis Group, le Rwanda et les pays voisins de la région des Grands Lacs africains risquent d'aggraver la violence si les différents pays soutiennent les forces rebelles rivales pour se déstabiliser mutuellement.

Des dizaines de personnes sont mortes au cours de l'année écoulée lors d'attaques transfrontalières impliquant les quatre voisins, dont le Burundi, l'Ouganda et la République démocratique du Congo, dans lesquelles les dirigeants se sont mutuellement accusés de soutenir les rebelles par procuration, a déclaré jeudi le groupe basé à Bruxelles.

"Il existe un risque réel que la montée des tensions alimente une crise de sécurité régionale plus large", a déclaré le groupe politique dans le rapport. Il a appelé à plus de dialogue et de diplomatie pour endiguer la dérive vers le conflit.

Le président rwandais Paul Kagame a allégué que l’Ouganda et le Burundi soutiennent les rebelles opposés à son gouvernement et a accru la présence militaire le long des frontières de son pays après les récentes incursions armées de l’est du Congo et du Burundi. Le Burundi accuse à son tour le Rwanda de soutenir les insurgés sur son territoire, tandis que l'Ouganda a renforcé sa présence militaire le long de sa frontière avec le Congo pour vérifier les combattants qui, selon lui, sont soutenus par le Rwanda, selon le rapport.

ICG a averti qu'une proposition du président congolais Felix Tshisekedi de laisser les trois nations rejoindre l'armée de son pays pour combattre les milices pourrait se retourner.

"Si les forces burundaises, rwandaises et ougandaises avaient reçu le feu vert pour des opérations en RDC, le danger serait d'autant plus grave, soulevant le spectre d'une guerre par procuration imbriquée dans laquelle chaque pays des Grands Lacs soutient les ennemis de ses rivaux", indique le rapport. .

Les quatre pays ont participé à des conflits dans l'est du Congo dans diverses configurations depuis le milieu des années 90. Plus de 100 groupes armés opèrent toujours dans la région, qui abrite l'une des plus grandes missions de maintien de la paix des Nations Unies au monde et est riche en ressources naturelles, notamment en or, en coltan et en minerai d'étain.

On comprend maintenant pourquoi Beni est toujours attaqué

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *