Browse By

Coronavirus au Haut-Katanga : 3 jours de confinement des villes de Lubumbashi Likasi, Kasumbalesa et Kipushi

Le conseil provincial de sécurité a au cours de sa réunion de mardi 7 juillet décidé du confinement  de 72 heures, à partir de jeudi 9 juillet, dans les villes de Lubumbashi Likasi, Kasumbalesa et dans la cité minière de Kipushi. L’objectif visé est  de rechercher les contacts des personnes contaminées.  

Le début de confinement coïncide avec la date prévue par l’UDPS d’organiser sa marche pour  rejeter l’entérinement de Ronsard Malonda par l’assemblée nationale comme président de la CENI.  L’UDPS persiste et signe qu’elle  maintient son calendrier.

Selon le maire, le Haut-Katanga compte à ce jour plus de 250 cas confirmés de Coronavirus. Les autorités provinciales ont décidé du confinement de trois jours dans les villes et cité déjà touchées par cette maladie.

Pendant cette période, tout le monde est appelé à rester à la maison. Excepté la presse, le personnel soignant, les opérateurs miniers et autres qui seront détenteurs d’un laisser passer délivré par le ministère provincial de l’intérieur. Ce temps sera mis à profit par l’équipe de riposte pour rechercher les contacts de personnes déjà contaminées.

Le début de ce confinement coïncide avec le  jour projeté par l’UDPS de descendre dans la rue pour protester contre l’entérinement par l’Assemblée nationale de Ronsard Malonda comme président de la CENI. 

Le maire de Lubumbashi  a, à cet effet, dans un communiqué lu sur les antennes provinciales de la RTNC porté à la connaissance de la population que les manifestations publiques sont interdites car l’état d’urgence n’est pas encore levé.

L’UDPS crie au scandale et rappelle au maire que le mardi dernier, une marche avait été organisée  dans la ville sans que cette question de l’état d’urgence sanitaire ne soit évoquée.

Par rapport au confinement prévu pour ce jeudi, le président fédéral de l’UDPS, Bruno Tshibangu estime que ce sont des manœuvres des autorités pour  empêchera son parti  de descendre dans la rue. Il  persiste et signe que la marche aura bel et bien lieu.

A Kinshasa, le Vice-premier et ministre de l’Intérieur invite toutes les associations et plateformes politiques impliquées dans le projet d’organisation d’une marche le jeudi 9 juillet à constituer une délégation de deux personnes par organisation ou plateforme pour prendre part à un échange à ce sujet.

La rencontre est prévue mercredi 7 juillet à 15 heures en son cabinet.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *