Browse By

Kinshasa : les acteurs de la société civile formés sur le contrôle de passation des marchés publics

Les acteurs de la société civile de la RDC ont été formés sur les méthodes de contrôle citoyen dans la passation des marchés publics, à l’issue d’un atelier organisé du 29 juin au 06 juillet à Kinshasa par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP). Cette formation a été axée sur l’initiation du nouveau cadre légal, institutionnel et procédural des marchés publics.

Pour le président du conseil d’administration de l’ARMP, Claudien Mulimilwa, il était question de renforcer les capacités des acteurs de la société civile, pour leur permettre désormais de bien jouer leur rôle dans l’exercice de contrôle des marchés publics en RDC.

« La formation est parmi les obligations de l’ARMP dans le cadre de nos missions. Et la société civile est parmi les formateurs. L’ARMP est composée d’une manière tripartite au niveau du conseil, il tient compte de la sensibilité de la société civile et du secteur privé, pour permettre à ce qu’il y ait transparence dans la dépense publique », a-t-il déclaré.

Selon Claudien Mulimilwa, l’ARMP a le pouvoir de former ou de renforcer la capacité de la société civile.

« C’est pour que la société civile à son tour, exerce son contrôle citoyen. Le marché public couvre tous les processus des dépenses publiques à partir de la programmation, de la préparation à la passation, de l’exécution et de contrôle des marchés publics », a-t-il expliqué.

Pour Claudien Mulimilwa, il y a des associations de la société civile qui militent dans la bonne gouvernance, et qui dit bonne gouvernance, dit aussi le contrôle, le contrôle de dépenses, c’est-à-dire comprendre ce qui se passe.

« La société civile, c’est tout congolais, qui peut avoir des ambitions, une vision pour faire les affaires, mais ce congolais doit apprendre, doit savoir ce quoi le marché public, comment il peut se préparer à pendre réellement part aux marchés publics, à travers les différents types des marchés qui existent, que ça soit des prestations, des services, de fournitures ou des travaux », a-t-il indiqué.

Au nom des participants à ces assises, le coordonnateur du Cadre national de concertation de la société civile, Me Patient Bashombe Matabishi a pris l’engagement solennel de remplir avec conscience, cette lourde et importante mission, en vue de révolutionner le monitoring des passations des marchés publics en RDC.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *