Browse By

LE TRIBALISME N’EST PAS CONGOLAIS

Tout congolais né tribal mais ne devient nécessairement pas tribaliste, car le tribalisme est une question environnementale.
Le tribalisme est le mal congolais que tout citoyen doit combattre de toute sa force, de toute son énergie pour la paix nationale.
Définissons d’abord le mot tribalisme:
« Le tribalisme désigne un type d’organisation sociale qui est fondée sur la tribu. Il est relativement souvent employé de manière péjorative. »

Le conflit ethnique ou à caractère tribal fait partie de notre histoire car là où vivent les gens, il ne manque pas des problèmes.
C’est la raison pour laquelle, dans nos différentes sociétés ancestrales, les sages étaient là pour gérer ou encore mieux mater ce genre des situations, même s’il y avait mort d’hommes.
Quand les envahisseurs blancs autrement appelés explorateurs et après colons, sont arrivés chez nous donc sur la terre nos ancêtres, ils ont amené avec eux les sociologues, les ethnologues et les anthropologues pour étudier nos cultures ou notre mode de vie.
Et après avoir maîtriser nos us et coutumes, ils ont mis sur pied un plan machiavélique pour nous gérer perpétuellement: savoir nous diviser pour mieux régner par le truchement des conflits éthiques.
Nos aïeux vivaient toujours en parfaite harmonie entre eux!
Et les envahisseurs blancs en sont témoins…

Les colons sentant la fin de leur pouvoir s’approcher, ils ont décidé d’autoriser aux indigènes de créer des associations socio-culturelles vers la fin des années 50.
Après cette autorisation, ils vont imposé à ces mêmes indigènes de transformer leurs associations socio-culturelles en partis politiques.
Et nos pères de l’indépendance n’ont pas vu venir ce plan machiavélique, pour eux c’était une évolution vers l’indépendance qu’ils réclamaient.
Voilà le noeud du problème qui nous ronge aujourd’hui :
 » Les partis politiques tribaux ».

Comme je me tue à le répéter, le seul et premier parti politique qui pouvait permettre aux congolais de bannir le tribalisme, c’était le MNC (Mouvement National Congolais).
Malheureusement, les leaders de ce grand parti politique n’ont pas aidé les congolais qui croyaient en eux, ils ont choisi de se séparer en lieu et place de se consolider pour un Congo uni et fort!

Les belges n’ont pas du tout digéré ce changement brusque de l’indépendance prématurée du Congo.
Ils ont mis un paquet d’argent, donc ils ont budgétisé leur plan de rendre inexistant l’état congolais en nous divisant et en attisant le feu du tribalisme.
Déjà quelques jours seulement après le 30 juin 1960, on a commencé a assister aux conflits éthiques à Leopoldville et cela a pris de l’ampleur sur toute l’étendue nationale, avec la bénédiction de la mutinerie des soldats de la Force Publique.
Pour faire régner l’ordre il fallait que le désordre commence, tel était le leitmotiv des colons belges.
Et ce tribalisme était provoqué par les leaders politiques de ces associations socio-culturelles qui sont devenues abusivement des partis politiques. Ce qu’il faut noté est que ces leaders étaient à la solde du gouvernement belge.
L’état congolais doit se charger de ces politicards qui sèment la désolation en poussant leurs militants à l’incitation à la haine ethnique ou tribale.
Depuis le 30 juin 1960, ce sont toujours les mêmes hommes politiques qui sont à la base de ce tribalisme que nous déplorons au sein du peuple congolais.

Comment cettz histoire va-t-elle s’arrêter quand les promoteurs ou instigateurs ne sont pas inquiétés ni arrêtés ni jugés et encore condamnés???
L’exemple devrait venir de Gabriel Kyungu Wa Kumwanza.
Si et seulement si ce dernier était sévèrement sanctionné par notre justice ou internationale, je ne pense pas que d’autres politiques tribalistes n’allaient plus oser encore répéter ce mal qui fait détruit l’existence de la vie harmonieuse entre congolais.
Thomas Lubanga a été condamné que pour avoir enrôlé de force des enfants et non pour les conflits éthiques ou tribaux.
Aux Kasaï , ils s’entretuent au vu et au su de tous, sans que les commanditaires ne puissent subir la rigueur de la loi.
On voit très bien comment le tribalisme se porte à merveille en RDC, parce que l’état congolais ne fait absolument rien pour dissuader ces tribalistes à abandonner ces antivaleurs.

Que font nos législateurs pour combattre ce fléau qui est le tribalisme ?

Pourquoi le tribalisme n’est pas congolais?

C’est parce que le congolais est un peuple hospitalier légendaire !

Or on ne peut pas être à la fois hospitalier et tribaliste, ce serait non sens!

Et cette hospitalité légendaire est la lampe témoin qui conforte, selon divers visions et prophéties, que le Congo est un peuple choisi par Dieu comme étant le peuple-apôtre et peuple porteur de l’arche de l’alliance avec mission de véhiculer la paix dans le monde entier !
Le tribalisme est donc une manigance de quelques profiteurs galeux qui, sans scrupules, se sont lancés dans la politique pour s’enrichir dernière l’identité tribale, alors que la réalité sur terrain révèle qu’ils n’avaient jamais rien réalisé ni pour leur tribu ni pour leur village natal.
Je dis non au tribalisme, car nous sommes un peuple qui est identifié par l’unité dans toute sa diversité culturelle.

La justice congolaise doit s’occuper de tous ces tribalistes en commençant car les leaders de ces partis politiques tribaux, qui ne font rien pour l’emergence de notre chère nation.

Un clin d’oeil à mon estimé jeune frère,l’artiste musicien King Alesh pour sa chanson patriotique « Youyou » qui est contre le tribalisme.

Je suis Mukongo, je suis Mungala, je suis Muluba et je suis Muswahili = JE SUIS CONGOLAIS

Activiste, penseur et Notable de Madimba Mingiedi Mbala N’zeteke Charlie Jephthé.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *