Browse By

Nord-Kivu : les pêcheurs appellent les FARDC à neutraliser les Maï-Maï actifs le long du lac Edouard

La Fédération des comités des pêcheurs individuels sur le lac Edouard, (FECOPEILE), demande à l’armée régulière à neutraliser tous les groupes de miliciens Maï-Maï actifs dans le Sud du territoire de Lubero au Nord-Kivu. Dans une lettre datée du 18 juin dernier et parvenue lundi 22 juin à Radio Okapi, cette organisation des pêcheurs dénonce des exactions dont seraient victimes les pêcheurs et une grande partie de la population riveraine, de la part de ces rebelles locaux.

Dans la correspondance adressée au commandant de la 34e région militaire, la FECOPEILE précise que les miliciens sont très actifs dans les secteurs de :

  • Chanika
  • Kakindo
  • Marestaurent
  • Muuma
  • Ndwali.

Dans ces secteurs, les miliciens perçoivent les illégalement des taxes hebdomadaires, kidnappent et attaquent les agents commis aux patrouilles lacustres.

« Nous sommes très inquiets parce que nous voyons que les Maï-Maï de Chanika sont devenus intouchables. Nous voulons que le gouvernement congolais à travers les FARDC puissent faire de son mieux pour éradiquer ces groupes armés, surtout avec le secteur opérationnel sokola1 », a décrié Josué Kambasu Mukura, secrétaire général de FECOPEILE.

La FECOPEILE rapporte également que ces assaillants se livreraient au braconnage, à la carbonisation et à la pêche illicite.

« Ils sont en train de rançonner, de maltraiter les pêcheurs congolais alors que c’est parmi la mission des FARDC défendre l’intégrité territoriale et protéger les populations et leurs biens. D’ailleurs si vous voyez Chanika, il est encerclé par la force navale Sud lac Eduard, il y a aussi l’infanterie secteur opérationnel Sokola1 à Kasando, mais aussi au Sud il y a la MONUSCO, j’espère que les 3 forces peuvent mener les opérations et connaissant la capacité de ces Maï-Maï, ces opérations ne peuvent pas durer même une journée. Don nous voulons que les opérations soient menées », a proposé Josué Kambasu.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *