Browse By

Preuves: Noël Tshiani Kabamba est bel et bien un sujet Américain (PassePort et Visas dans l’article)

Ceci est une histoire d’un Américain au Congo/ Kinshasa qui se fait passé pour Congolais au grand jour en marchant sur les vrais Congolais qui ont toujours étaient fiert de l’être malgré les situations désastreuses que traverse le pays depuis des décennies.

L’américain dont question, il s’agit bel et bien de sieur Noël Tshiani Kabamba. Qui malgré sa nationalité Américaine, s’est au-moins permis de s’aventurer de venir competir pour la magistrature suprême au Congo aux élections présidentielles, législatives et provinciales de 2018. N’ayant pas eu gain de cause dans sa sale tâche qu’il avait, consistant à faire ombrage au candidat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans son fief du Grand Kasaï.

Ce retrouvant au bout de ses aventures car lâchait par ses anciens maîtres à penser , l’homme s’est converti pour besoin de survivre en fou du roi en voulant s’attirer le regard du régime actuel, il pont du sphimere rétrograde d’avant l’époque médiévale selon lequel pour être candidat président il faut être Congo né de père et mère alors que lui-même est un véritable problème et cancer qui ne peut l’ouvrir sur la question de la Congolité vu qu’il n’a plus la nationalité Congolaise étant donner que cette dernière au regard de la constitution actuelle est une et exclusive.

Pourquoi cet Américain semble aimer le Congo de plus que les Congolais eux-mêmes ? Pourquoi est-ce seulement maintenant qu’il souleve cette proposition et en vertu de sa nationalité Américaine quel est son intérêt à s’ingérer dans les affaires internes de la RDC ?

Peut-il réunir le courage de dire publiquement aux Congolais qu’il était Américain lors du dépôt de sa candidature aux élections de 2018 et qu’il continue d’être Américain jusqu’à ce jour ? Si l’américain Noël Tshiani ne se rend pas compte des conséquences et répercussions sur la cohésion nationale, nous Congolais épris de la bonne conscience lui rappelons qu’il joue avec le feu.

En tout cas, si l’homme ne présente pas ses excuses publiquement pour usurpation de nationalité Congolaise, nous exigeons du Procureur Près la Cour de Cassation l’ouverture d’une action judiciaire afin de rendre réel l’État de droits dont tous voulons et ventons au Congo Kinshasa.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *