Browse By

Prophète Joseph Mukungubila Mutombo: CONGO, PAYS DE PRÉDILECTION (Esaïe 18 : 1-2)

octobre 15, 2021

Le monde entier est convié par Dieu Créateur à avoir part à une nourriture riche et très abondante, pour toute la Terre. Au fait, c’est à partir de ce pays sillonné de fleuves que le Dieu Créateur invite tous les habitants de la Terre à y participer. Ce n’est plus un marché au petit rayon, comme ce fut en Israël au temps de l’homme de Nazareth. Par contre ici, l’invitation est adressée à toutes les nations sans exception aucune. Avec Jésus de Nazareth, la nourriture était juste réservée à un petit nombre de gens, c’était juste pour une nation (Israël). Il y a là, bien sûr, différence entre un petit marché où l’on ne trouve qu’un rayon ou deux juste pour une seule nation. Par contre ici, il y est question de ce qu’on appelle un supermarché, là où il y a tout. Je voudrais dire ceci, en Zacharie 10 : 6, ce sont les deux maisons Juda d’abord c’est-à-dire Jésus, puis Joseph c’est-à-dire l’élu de Dieu en Afrique, il s’appelle Tsaphnath-Paenéach ce qui signifie ce vivant est l’approvisionnement du pays. Quand Jésus ne répond pas à la femme (Matthieu 15 : 21-28), il comprenait qu’il n’avait qu’un petit rayon. C’est ainsi que je vous accorde la lecture de Jean 13 : 20. L’intention de Jésus n’était pas celle de nous injurier mais de nous préciser le temps.

La différence d’entre ce qui nous arrive et ce qui leur était arrivé à eux (Israël), je me dois de pouvoir la stigmatiser. Je peux la stigmatiser par un exemple plus frappant du Seigneur Jésus en pleine mission pendant l’un de ses déplacements dans les territoires de Tyr et de Sidon, c’est justement dans ces contrées que Jésus de Nazareth rencontre une femme cananéenne qui lui crie : « AIE PITIE DE MOI SEIGNEUR, FILS DE DAVID ! Ma fille est cruellement tourmentée par les démons ».

Très chers frères, vous tous, occupants de ces espaces de notre planète, vous tous mes contemporains, soyez attentionnés à l’attitude de Jésus de Nazareth suite au cri de détresse de cette femme malheureuse de Canaan ! Je reprends pour votre meilleure compréhension ! Quelle est l’attitude qu’affiche l’homme de Nazareth à ce cri d’alarme ?!

Jésus ne lui répond pas, pas un seul mot. Pourquoi ? Cette attitude de Jésus marque le temps. Lorsque Pierre tient à faire comprendre ce qui venait de leur arriver suite à ce vent impétueux qui avait secoué Jérusalem, il se lève avec les autres apôtres pour expliquer aux foules qu’il ne s’était pas enivré, par contre c’est l’accomplissement de ce que Dieu Créateur avait d’avance annoncé par le Prophète Joël (Actes des apôtres 2 : 14-16, 17, 18). Et pour répandre l’Esprit dont il est question, le Créateur se devait de pouvoir y procéder à deux reprises (Joël 2 : 28, 29). Et pour bien déterminer les temps, Dieu symbolise ce temps en pluie leur annonçant qu’il leur enverrait la pluie de la première (automne) et de l’arrière-saison (printemps).

Je dis et je le répète, ainsi dit le Seigneur : Dieu Créateur, en ce qui concerne son plan de la rédemption, n’avait prévu que deux réveils. Ces deux réveils, déterminés  par les deux chœurs (Néhémie 12 : 31-32, 38-40). A la tête du premier chœur, il y avait comme chef Hosée, Dieu Sauveur en la personne de Jésus. A la tête du deuxième chœur, c’était Néhémie qui veut dire consolation. Dieu Créateur a pu stigmatiser sa réconciliation avec le monde qu’il a créé en célébrant son nom, le nom de l’Eternel (Joël 2 : 26), en indiquant avec précision les deux endroits à partir desquels on célébrerait le nom de l’Eternel : à Sion et à Jérusalem. Ainsi c’est par ce nom de l’Eternel que Dieu pouvait se réconcilier avec le monde. Quiconque invoquera ce nom peut avoir de bons résultats.

Revenons à présent à la femme cananéenne, malgré son cri de détresse, Jésus de Nazareth ne bouge pas d’un seul pouce. La femme s’écrie disant : AIE PITIE SEIGNEUR, FILS DE DAVID. Pourtant Jésus, plein de compassion, pouvait rapidement répondre à l’appel au secours, hélas Jésus garda le silence comme s’il n’avait aucune pitié pour cette femme. Jésus marque le temps en disant que cette femme n’appartenait pas à ce temps d’Israël parce qu’elle était païenne, des Gentils.

La planète aujourd’hui étant frappée par le Dieu Créateur, Mukungubila l’homme destin n’a pas hésité un seul instant à balancer son nom en tant que Prophète de l’Eternel, un homme illuminé comme disent les païens. Dieu l’avait déjà alerté, prévenu qu’il allait frapper la Terre et il fallait que l’homme de Dieu alerte le monde entier de ce qu’il fallait faire. Quel grand amour de ce grand Dieu ! De toute la Terre, y compris Israël,  il n’y a que cet homme congolais que le Créateur a pu alerter pour prévenir les gens du malheur qui allait s’abattre sur les habitants de la Terre et le moyen d’échapper aux dégâts de la frappe de l’Eternel Dieu.

Revenons encore à notre sœur mujentaila, à notre sœur des Gentils.

Jésus, pour marquer le temps, garde le silence et les disciples réagissent, c’est une explication : si tu ne veux pas lui répondre, se disent les disciples, autant la renvoyer parce qu’elle nous crie derrière, elle nous dérange. La réponse surprenante de Jésus : je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. Je n’ai été envoyé qu’aux seules brebis perdues de la maison d’Israël. Jésus répond sans ambages. Il n’a pas voulu créer l’ambiguïté. Par manque de connaissance dans les choses de Dieu, facilement, tu peux traiter Jésus de méchant et parce que notre sœur mujentaila ne lâche pas prise, elle se jette au-devant de Jésus, elle se prosterne. Ce geste de la femme ne fait pas fléchir Jésus. Pourtant les cris de la femme : AIE PITIE, SEIGNEUR. Jésus répond de manière très surprenante : il n’est pas bon de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens ! Quel choc !

Jésus marque le temps et Mukungubila, l’homme de Kalemie sur les montagnes, vient de répondre au temps en se précipitant à vouloir vous révéler que le seul moyen possible d’échapper à ce malheur, c’est de prier Dieu en citant ce nom de Mukungubila. Autrement, si toi frère, tu persistes dans ton entêtement comme ces prétentieux prieurs (soi-disant pasteurs qui prient au nom de Jésus), tu risques de mourir comme plusieurs d’entre eux, vous avez ces témoignages.

Je tenais à vous préciser que pendant ces deux réveils, Dieu de miséricorde et qui est compatissant, s’est révélé à nous ses enfants avec son nom pour confirmer notre réconciliation avec lui. De la même manière qu’il s’était tu devant ce cri de détresse de la femme cananéenne sans pouvoir lui répondre favorablement, si quelqu’un se sent être retardé mentalement, qu’il ose alors continuer à prier sans citer le nom de Mukungubila. Ce serait se bloquer soi-même.

Quelqu’un a décidé de mettre fin à ses jours, c’est une femme. Elle s’est pendue. Les gens sont intervenus mais le corps était inerte sans vie, c’était trop tard. Notre sœur Monique, la femme de notre frère Kalala (son prénom est Pierre) apprenant cet incident malheureux accourut elle aussi à l’endroit où s’était pendue la femme. Les gens commençaient à pleurer et l’Esprit de Dieu chuchota à notre sœur d’aller toucher le corps de la femme au nom de Mukungubila, et de prononcer le nom de Mukungubila pour qu’elle se réveille. En effet, c’est ce qui fut fait.

Plusieurs sont ceux-là qui avaient été touchés par la frappe de Dieu, par Corona, et qui ont été, de manière instantanée, guéris au nom de Mukungubila ! A telle enseigne que certains d’entre eux, après guérison instantanée, commencèrent à demander aux autres s’ils avaient été réellement malades. Le fait d’être guéri instantanément, en quelques secondes par l’Esprit, fait que les malades oublient l’état dans lequel ils se trouvaient.

Avec la foi, Dieu qui nous a créés, dès que nous nous humilions, malgré notre état de Gentils (mujentaila), Dieu accepte de se réconcilier avec nous. Ce qui est malheureux et choquant aujourd’hui, c’est de trouver certains Congolais piqués par une certaine jalousie, je ne sais de quelle sphère, qui commencent à bouder cette grâce que vient d’avoir le pays de nos ancêtres, de la même manière qu’ils avaient comploté avec les ennemis de l’autre pays (les Rwandais) en cachant cette grande révélation autour de la carte géographique de notre pays sur les pavés de Capernaüm. Au lieu d’en parler aux autres nations, ils optent de pouvoir cacher cette grandiose bénédiction de Dieu à toute l’humanité. Chers compatriotes congolais, vous devriez afficher le comportement positif, celui d’annoncer à nos frères et sœurs, à tous nos contemporains cette grâce inouïe que l’Eternel Dieu vient d’accorder à ce pays le Congo au lieu de vouloir cacher, taire. L’œil de l’Eternel Dieu est en train de vous observer. Sachez que votre attitude va être sûrement punie et châtiée. Il est souhaitable pour vous tous, Congolais, d’acclamer ce Dieu qui vient de vous visiter.

Un citoyen qui ne soit pas Congolais, il est citoyen d’une nation sur cette Terre, il a droit d’être encouragé par toi, Congolais dont ton pays vient d’être clairement désigné comme pays de prédilection. Quand les parents, papa et maman, nous offrent des cadeaux dans certaines circonstances, de manière polie, on dit obligatoirement : merci papa, merci maman. Et que dire du Créateur qui peut décider en quelques secondes d’enlever le souffle de ton corps ? Comment ne pourriez-vous pas arranger votre attitude ?! Le fait de désigner ton propre pays comme étant le pays préféré par le Créateur lui-même. Comment cela peut-il être possible de te déranger ?! Quand il s’agit des choses futiles dans votre vie, vous vous précipitez à y mettre corps et âmes ; et à plus fortes raisons, c’est Dieu qui vous a créés, qui vous donné la vie, qui vous a formés pour que vous puissiez être comptés parmi les hommes et faire de vous ce que vous êtes devenus.

De manière merveilleuse, il vous révèle que vous êtes cette nation qui s’est choisie à part Israël. En tant que bouche autorisée et en tant que l’homme de prédilection car le pays, Congo, ne peut être considéré comme pays de prédilection s’il ne porte pas en son sein, l’homme de prédilection. Dire que le pays est pays de prédilection, automatiquement comprenez que ce pays a en son sein l’homme de prédilection. S’il se retrouve des Congolais qui ont la difficulté d’aimer de tout leur cœur l’homme de prédilection, que peut dire le peuple congolais ?! Et que peut dire le Dieu Créateur lui-même ?!

Permettez que je pose une simple question : cher compatriote, Congolais, as-tu des capacités de percevoir les messages qui viennent directement de Dieu Créateur ? Est-ce qu’il t’a chuchoté ce qui doit arriver dans ces quelques jours ?!

Il ne faut pas oublier que le dossier Corona est toujours pendant, toujours d’actualité. L’Eternel Dieu, son œil d’aigle, est sur toute la planète. La furie de tous ces mouvements qui bousculent le monde aujourd’hui a sa raison d’être. Cela ne t’échappe pas, tu comprends clairement que l’Eternel Dieu a juré de faire exécuter tout ce qu’il faut pour arranger la situation du Congo, pays de prédilection. Vous tous Congolais, ne vous distrayez plus et n’autorisez personne, quel que soit son rang, à vous distraire puisque dans peu de temps, bientôt, Dieu fait exécuter son plan. Je déconseille tout Congolais ou groupe de Congolais de vouloir essayer de combattre Dieu au risque et péril de leur vie car Dieu n’est pas un homme pour mentir ni fils d’un homme pour se repentir ; ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas, et ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ?!

C’est vrai, je me suis efforcé aujourd’hui de rappeler au monde entier et notamment au peuple concerné, peuple Congolais, que ce n’est pas un jeu d’enfants que le Créateur a organisé alors que le monde, dans son entièreté, a été plongé dans le deuil. Mes chers frères et sœurs, pensez-y profondément et essayez de partager cette douleur que ressent en ce moment toute la planète. Si toi Africain, et notamment Congolais, tu as été grandement épargné par cette frappe de Dieu c’est grâce à cet homme mystère, homme destin, homme de prédilection que Dieu a placé sous sa protection ces terres africaines. Vous tous, habitants du monde, habitants de la Terre, regardez le drapeau (l’étendard) que le Dieu Créateur vient de dresser sur les montagnes de Kalemie au Congo et soyez très attentif à toutes les paroles que prononce cet homme mystère, le Christ.

Joseph Mukungubila Mutombo

Prophète de l’Eternel

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *