Browse By

RDC: 60 ans après l’indépendance, 60 ans de perdus, quel bilan, faut-il une seconde indépendance ?Tribune de Papitcho Olenga.

Soixante ans après l’indépendance de la République démocratique du Congo,le bilan n’est pas du tout élogieux, il est largement négatif avec trente-deux années du régime dictatorial du Maréchal Mobutu,cinq ans du régime brutal de Laurent Désiré Kabila et 18 ans de règne de Joseph Kabila…

Soixante années de perdues mais il n’est pas trop tard pour recommencer. J’ai la ferme conviction que ma génération est condamnée à relever ce défis. Ceci sera rendu possible,grâce à la naissance d’une nouvelle classe politique consciencieuse,patriote et incorruptible.

Nos pères de l’indépendance doivent être viscéralement déçus de manière générale et Patrice Emery Lumumba doit s’arracher le peu de cheveux qui lui reste dans sa tombe et se sentir humilié, trahi par la classe politique congolaise. Ils nous ont laissé un Congo uni, un petit paradis africain,un Congo où la paix règne, nous en avons fait un véritable dépotoir à liquider… Soixante ans d’indépendance rime souvent avec souffrance extrême de la population, pillage et détournement de deniers publics, corruption à outrance, conflits armées.

Nous avons connu un conflit armé d’une férocité terrible qui a fait plus de six millions des morts, avec des guerres récurrentes très atroces menées par le Rwanda et ses suppôts congolais.

A partir de 2001 avec l’arrivée de Joseph Kabila au pouvoir,il y a une clientèle qui s’est formée autour de lui qui se sont partagée le gâteau sans s’en soucier du développement du pays ni de besoins de la population. Soixante ans après, je continue à observer scandaleusement et avec répulsion le pillage planifié, organisé par les puissants multinationales prédateurs en complicité avec le Rwanda et les autorités politiques, militaires et administratives congolaises avec les cohortes des crimes qui s’en suivent… Bref, est-ce la solution de pleurnicher ? de s’apitoyer sur notre sort ? Je ne pense pas. Levons-nous grand peuple de la république démocratique du Congo,il est temps de se dresser,de se mobiliser pour renverser la situation.

Oui nous le pouvons mais dans l’unité de tous,dans l’amour de la patrie et dans la détermination d’y arriver… J’y crois fermement. Papitcho Olenga, Coordinateur du mouvement d’éveil de conscience “OSONS LE CHANGEMENT”.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *