Browse By

RDC: Le budget du projet d’exploitation du gaz méthane du lac Kivu, dans le bloc Goma s’élève à 322 millions $

Pour réduire le risque d’explosion gazeuse, le gaz méthane que contient le lac Kivu, dans le bloc Goma doit être exploité.

Selon les experts, l’exploitation de ce  gaz méthane permettra de réduire, tant soit peu, l’énorme déficit énergétique en RDC, en produisant  de l’électricité au profit de plusieurs villes et centres commerciaux de la partie Est de la RDC.

A en croire un document du ministère des Hydrocarbures dont la copie a atterri à la rédaction de 7SUR7.CD, ce mercredi 22 juillet 2020, le budget global du projet  d’exploitation de ce gaz s’élève à 322.537.877$, répartis en trois phases.

Consacrée aux études, la première phase de ce projet est de 9 mois pour un montant total de 8.148.658$.

La deuxième phase, celle d’exécution est de 24 mois et a un coût de 145.466. 874$.

La troisième phase de ce  projet est celle de l’exploitation  du gaz et de la commercialisation de l’électricité.

Elle a une durée de 27 ans et 3 mois pour un coût total de 168.922.345 $.

Au cours d’un atelier de relance de ce projet, organisé ce mercredi 22 juillet, le ministre des Hydrocarbures Rubens Mikindo a affirmé avoir constaté avec regret, après son arrivée à la tête de ce ministère, que ce projet important confié au consortium  dirigé par la société Tunisienne EPPM peine jusqu’à ce jour à franchir sa première phase.

Il convient de rappeler que le début de ce projet remonte en 2013 lorsque la RDC a opté pour  l’exploitation sécurisée du gaz  méthane, par la production de l’électricité en vue de réduire le risque d’explosion gazeuse dans le lac Kivu et de réduire le déficit énergétique que connaît le pays.

En 2014, le Lac Kivu a été  subdivisé en quatre blocs d’exploitation gazière, à savoir :  Idjwi, Goma, Lwanjofu et Makelele.  

La même année, un appel d’offre a été lancé  pour l’attribution du bloc Goma et le marché a été provisoirement attribué au consortium chapeauté par la société Tunisienne  EPPM le 21 juilllet 2016.

Le 12 juillet 2017, un contrat cadre a été signé entre les parties pour une durée de 30 ans, en vue de l’exécution dudit projet dans le but de la production et la commercialisation de l’énergie électrique, en trois phases, avec un budget de 322.537.877 $.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *