Browse By

Une population à la recherche de sa mort Bukavu

 

LAC KIVU

Un petit tour sur le lac Kivu et cela m’a poussé tellement loin! Personne ne dira qu’elle n’était pas au courant de l’installation d’une bombe à retardement, le lac Kivu est devenu une poubelle centrale comme le marché central de quelque part .

Un lac où l’on déverse toute sorte de déchets, les déchets supportables et insupportables, pourquoi nuire aux autres êtres vivants qui n’ont pas choisis d’y vivre, attaquer les dépendants de ce lac est la seule mission majeure de notre population, nous sommes à l’étape de l’installation de bombes une chose que nous sommes en train de réaliser avec succès, nous blaguons avec le feu, un lac qui peut exploser à n’importe quel moment mais, nous sommes sans ignorer que le seul vaccin de l’environnement c’est un bon entretien, quand le lac va répliquer, nous serons le premier à dire que Satan est mauvais…oh Dieu est injuste, chaque cultivateur ne récolte que les fruits de sa semence, nous sommes en train de miner notre environnement par la mégestion de déchets, qui peut dire que le lac Kivu ne garde pas rancune contre nous ? Nous sommes en train de réaliser une bombe qui n’a jamais existée! Gaz méthane,  gaz carbonique+ nos (centrales)+ tout genre de déchets= extermination de nous tous ! J’attends la formule de mes amis chimistes ! Il est plus que temps d’entretenir et de pouvoir dire non aux déchets dans le lac Kivu!

Selon l’Ingénieur  hydrographe P. Newton KASINDI, pour lui, il pense que « Ce que j’ai constaté : la forte augmentation des déchets a un impact lourd sur l’environnement – collecte des matières premières, destruction de la biodiversité, pollution de l’environnement lors de l’extraction, de la fabrication, du transport, de l’expédition. Utilisation et fin de vie des produits, impacts lors de leur enfouissement etc… Néanmoins, il faut savoir que le lac est rempli de 504km3 de gaz méthane, en exploitant le gaz méthane son dérivé est le dioxyde de carbone, sans oublier que cette extraction favorise directement l’essor de la Biozone, qui facilite la pêche industrielle ! Le dioxyde de carbone peut également produire des engrais que les éleveurs et les cultivateurs peuvent utilisé pour mettre fin à une sorte d’esclavage alimentaire qui nous est imposé par les pays voisins ! L’extraction du méthane donnera normalement du travail à des centaines et des milliers de chômeurs de toutes origines et catégories à travers la province. A noter que le gaz méthane qui sommeille au fond du lac Kivu a une valeur de 84 milliards d’euros.  » Chers amis Congolais: la souffrance est naturelle, mais l’homme peut mettre fin à la misère »

Pour clore, nous sollicite l’implication de nous tous, une fois l’explosion de ce lac, serons de victimes, prendre des mesures idoines, restructurer le système de gestion des déchets, sensibiliser d’avantage notre population.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *