Browse By

Urgent !!! : Un contraste. Avant ATUNDU de la MP avait déclaré ceci sur JP BEMBA

« JP Bemba est une personnalité qui vient bousculer les équilibres au sein de l’opposition », A. Atundu

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD samedi 9 juin 2018, le porte-parole de la majorité présidentielle a indiqué que l’acquittement en appel de Jean Pierre Bemba Gombo n’inquiète nullement sa famille politique, mais représente plutôt un souci pour l’opposition.

« Jean-Pierre Bemba est une personnalité qui vient bousculer les équilibres au sein de opposition. Sa libération sera plus une préoccupation pour l’opposition plutôt que pour la Majorité Présidentielle », a déclaré André Alain Atundu.

Selon une certaine opinion, le retour du président du MLC va changer la donne la politique. Et à ce sujet, A. Atundu s’inscrit en faux.

« De tous les temps, JP Bemba a toujours pesé sur la vie politique. C’est lui qui a autorisé le MLC de participer aux concertations nationales. C’est également lui qui a demandé à son parti de prendre part au dialogue de la CENCO. Fondamentalement, son retour n’introduira pas un élément nouveau pour nous », a fait savoir le porte-parole de la MP.

A. Atundu a par ailleurs signalé que la Majorité Présidentielle a pris acte d’une décision judiciaire qui a eu l’avantage de mettre fin à une épreuve de 10 ans pour JP Bemba, pour sa famille ainsi que ses partisans.

Apres une analyse faite profondément par la rédaction de Jambonewschannel, nous constatons que la déclaration faite par Atundu actuellement ainsi que par d’autres sur la non-partance de JP Bemba a la présidentielle, reste toujours hypothétique car seule la CENI est l’organe qui a le pouvoir de l’annoncer officiellement. On ne se réjouit pas de la chute de ton prochain, dit-on.

Qui savait que JP. Bemba pouvait être libéré cette année qui cours les élections. D’aucun, ni le patron de la MP.  La nouvelle avait surprise plus d’un et même l’enfant de 8 ans.

Donc tout reste possible pour que la sentence prononcée par le Juge principal de la CPI soit revue car il y a encore deux semaines a compter avant la clôture des dépôts des candidatures a la présidence, et aussi sans oublier une clémence que la CENI pourra envisager pour les retardataires comme ce fut a la provinciale.

Atundu devrait garder ses apaisements et sa joie précoce en patience, car tout peut se rejouer encore.

 

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *